référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-03/msg00008.html
     Chronologie       
     Conversation       

Est-ce encore du theatre ? DR ROGER D BENSKY



Depuis l'inter-zone entre deux voyages d'etudes, j'aimerais connaitre
le point de vue de mes collegues sur un phenomene de plus en plus
frequent mais insuffisamment theorise, dont je viens de voir un
echantillon. Voici : au Theatre Municipal de Fort de France, Julius-
Amedee LAOU, dramaturge, metteur en scene et cineaste, vient de creer
un spectacle s'intitulant: " Monsieur Zobel ", qui est aussi un
hommage aux 80 ans de l'ecrivain martiniquais Joseph ZOBEL, auteur de
La Rue Des Cases-Negres.La nature de ce spectacle ? Il s'agit de la
dramatisation de poemes varies, presentes a travers une fable
scenographique inventee de toutes pieces, ou s'inscrivent non
seulement deux niveaux de plateau, mais aussi deux spatialites plus
abstraites, l'une videographique, l'autre musicographique, soit
quatre dimensions spatiales en tout. ( Je n'entrerai pas plus en
detail sur la materialite d'une representation que d'autres n'ont pas
eu l'occasion de voir, ni par consequent de juger).

Voici, par contre, les questions theatrologiques et epistemologiques
que l'experience provoque chez moi :

1/  Comment inscrire l'historicisation du temps a l'interieur d'une
textualite privee de narrativite dramatique  proprement dite ?

2/  Comment theoriser la focalisation --effective pour l'acteur---
sur une instance qui puisse remplacer le PERSONNAGE, zone
d'appropriation habituelle,  et qui ait une valeur structurante
equivalente a celle du Masque ?

3/  Comment theoriser la reconceptualisation du contrat implicite
avec la salle ? Que suivre en tant que spectateur, dans quoi
s'impliquer, dans quelle finalite socio-esthetique, si l'idee meme de
" piece " vient a manquer ?

EN GENERAL :  l'interpretation ludique, la " scenographisation " de
textes non originellement concus pour l'acteur, EST-CE ENCORE DU
THEATRE ??

Au plaisir de vous lire
Bien cordialement

Roger-Daniel Bensky

PS :  Je suis personnellement solidaire du spectacle de mon ami Laou,
mais j'estime important de theoriser rigoureusement un phenomene qui
grandit en importance sans que l'on crie gare. Si on le desire, je
suis pres, bien entendu, a decrire plus amplement le spectacle que
j'ai eu le bonheur de voir en Martinique.


------------------------------