référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-03/msg00022.html
     Chronologie       
     Conversation       

le polylogue David Trott



Nous suivons avec un tres vif interet la presentation par Anne Ubersfeld a
Toronto de son livre (a paraitre) sur le dialogue de theatre. Parmi les
formes d'echange qu'elle decrit, le polylogue ou dialogue a plusieurs voix.
Il est caracterise ainsi: une succession de voix individuelles construisant
un discours organise; et un phenomene assez rare qui a besoin d'une
dimension scenique tres vaste.

L'ouverture de "Cyrano de Bergerac" de Rostand vient a l'esprit. La fin du
"Mariage de Figaro" egalement (bien que les personnages soient divises en
plus petits groupes par scene). Pour ceux qui connaissent "La Foire
Saint-Germain" dont il a ete question dernierement, la premiere scene qui
melange les voix multiples des marchands de cette Foire serait un autre
exemple (sollicitation collective a la consommation et espace etendu des
loges alignees de la FSG).

Mais dans une autre classe, nous venons d'examiner une petite piece inedite
de Louis Fuzelier, "La Meridienne" (repr. par les Italiens de L. Riccoboni
en 1719) ou il y a un polylogue (sc. 13) plus intime; il se passe dans un
salon assombri avec 6 personnages dont 3 feignent de faire la sieste alors
que chacun annonce par des apartes qu'il/elle observe les 2 autres, et 3
autres personnages qui se glissent parmi les soi-disant dormeurs pour
entamer des dialogues dont les voisins immediats ne sont pas censes entendre
une syllabe. En plus, la scene est bilingue (francais et italien), ce qui
fragmente (encore ce mot) meme davantage le discours "organise". La scene
est en fait un tour de force des acteurs italiens dont la precision
mecanique de ce long "lazzo" dementit leur reputation d'improvisateurs et
annonce Feydeau.

Je voudrais avoir des renseignements sur:

1) d'autres exemples de polylogues (surtout mais pas seulement au 18e s.);
2) d'autres caracteristiques du polylogue;
3) la categorisation (genre de piece ou mode de representation) et/ou la
datation (des epoques ou "mouvements") qui aideraient a situer
historiquement le recours a ce phenomene.

Merci d'avance,
David Trott
=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=
=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=
=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D
David Trott                             t=E9l bureau 905-828-5497
=C9tudes Fran=E7aises                       t=E9l. r=E9s. 416-484-9172
Coll=E8ge Erindale                        trott@epas.utoronto.ca
Universit=E9 de Toronto


------------------------------