référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-04/msg00038.html
     Chronologie       
     Conversation       

Reduction de tetes... plantees au bout du piquet! Pierre Francois Gagnon



Salut!

Il faut bien reconnaitre aux gens du peuple de ma region natale, le Saguenay
ainsi celle de Quebec en general, une competence linguistique bien
superieure a leurs collateraux de Montreal. C'est comme ca et on n'y peut
rien, bien que le rouleau-compresseur de la culture radiocanadienne ait
ameliore les choses au fil des annees dans l'est de Montreal.

Si j'affirme par ailleurs que je ne trouve rien de representatif dans le
theatre de Tremblay, du point de vue des regions quebecoises, il n'y a rien
d'etonnant la-dedans, mais un etranger desinforme peut tres bien s'imaginer
a tort que Tremblay flotte comme un drapeau de liberation en lequel tous se
reconnaissent egalement. Ce qui est absurde et completement deformant comme
fait historico-esthetique. Pour moi, du Tremblay c'est aussi extra-terrestre
que vu de l'exterieur du Quebec par quelqu'un qui veut decouvrir notre
theatre a partir de zero.

Du point de vue esthetique - et je ne conteste pas la pertinence du theatre
de Tremblay a cet effet, je dis simplement que c'est le theatre de quelques
quartiers montrealais, sans plus, et que ce genre d'enracinement n'a rien
d'automatiquement universalisant - c'est bien pourtant le choix des
personnages de Tremblay lui-meme, que je ne fais que constater, qui est
denaturant en soi de par leur absence de representativite nationale, alors
que le genie de Dube a su exprimer la quintessence de la tragedie de classe
du meme type de personnages sans sombrer dans la reduction de tetes piquees
d'epingles au bout du piquet de leur mauvais sort sans issue...

Je pretend en somme que Dube va passer la rampe des siecles a coup sur, et
que Tremblay a fait fausse route, il s'est foutu dedans! C'etait bien son
droit, que je respecte. Et pourtant on le brandit comme le drapeau de la
representativite!... Ca non merci!... Tandis que Dube est au purgatoir de
son vivant...  ce que je trouve derisoirement injuste: un si grand homme de
theatre, face a une pale imitation qui est passe derriere en se contentant
de dialectiser et de caricaturer. Tout dramaturge digne de ce nom n'est pas
un linguiste de terrain vague arme d'un magnetophone sourd et aveugle... Je
demande qu'on produise les preuves, enregistrements a l'appui, qu'il s'agit
la, fige a jamais, de LA langue de tels personnages: c'est bien plutot la
langue que Tremblay leur a pretee!

Tout de meme je concede que Tremblay est eminemment dragueur dans le theatre
des ombres mal lechees... mais quel interet y avait-t-il la-dedans pour la
majorite, voulez-vous bien me dire? A quoi sert-il au dramaturge d'aller se
perdre dans les decors trop touffus, ou au romancier dans les details
superflus?... Voila la question.

Que certains choississent la mediocrite relative, libre a eux! Moi je
choisis la pure source de genie derriere tout ca!... Affaires de gout et de
vision, evidemment, qui ne sont pas a discuter. Un petit sejour au
purgatoir, le theatre de Tremblay le meriterait bien a mon avis, surtout
compte tenu de la messe noire d'imbecillite qu'il vient de nous donner comme
toute derniere piece a vomir, il est un tres mauvais ambassadeur de notre
identite profonde, c'est bien le moins qu'on puisse en juger selon moi.
C'est pourquoi, s'il y avait un etendard a brandir sur la scene
internationale, il aurait nom MARCEL DUBE !

PFG


****************************************
" Drole de jeu que l'amour ou pour gagner, il ne faut pas jouer !... " Gaignon
Editel, bulletin litteraire: http://www.cam.org/~pfg/... E-mail: pfg@cam.org





------------------------------