référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-04/msg00066.html
     Chronologie       
     Conversation       

Desole! Toutes mes excuses! Pierre Francois Gagnon



A M. Bourassa ainsi qu'aux membres de votre distingue groupe de chercheurs:

"Je crois que des prises de position comme celle-ci (L'universalite
objective) tuent dans l'oeuf toute chance d'echange positif", exprime M.
Andre Bourassa.=20

Evidemment, je n'ai jamais eu envie de me faire hair plus que de raison, ni
non plus de friser le banissement ou je ne sais quoi (la seule mention de la
publication du Grand Secret sur le site d'Editel m'a valu un rappel a
l'ordre assez clair du groupe BALZAC), je ne suis qu'un non conformiste qui
derange par nature lorsqu'il se permet =E0 tort d'ouvir les vannes toutes
grandes, et pourtant je ne me veux pas provocateur par expres quand je
m'entortille ainsi dans mes phrases de doux megalo proustique... je ne suis
que ce que je suis, c'est navrant, je le sais! Je suis donc conscient que ma
presence meme furtive et occasionnelle dans ce forum tres select gagnerait a
continuer a se faire discrete, si tel devait etre le cas, c'est-a-dire si je
ne croyais pas que mon desabonnement ne valait pas mieux. C'est pourquoi je
remercie M. Bourassa de me rappeler que la moderation a bien meilleur gout.
Dorenavant, cela vaudra mieux je crois, je n'aurai plus a me contenter de
jeter un oeil de profil, en diagonal, sur vos discussions universitaires
qu'un autodidacte ne, pur et dur comme moi a du mal a suivre avec tout
l'interet qu'elle meritent, j'en suis sur.=20

Si vous etes interesses a des elucubrations marginales, la chronique Le
Coureur des bois vous est tout aussi large ouverte qu'a moi-meme,
l'immoderateur d'Editel! Hi! hi!... sauf aux neo-nazis et aux pornocrates,
bien entendu. Il y toujours des limites... meme parmi les marginaux nature.

Je tiens a m'excuser bien bas dans la mesure ou le ton de ma derniere
missive pouvait paraitre en effet un peu trop tranchant. Je dirais plutot
qu'elle etait assez pretentieuse, cette ruade ubuesque et surrealiste,
puisque n'ayant pas les competences d'un linguiste informaticien, ni non
plus celle d'un critique professionnel, je serais bien incapable de faire le
genre de demonstration experimentale que j'ai essaye de decrire
anticipativement, bien que je pense qu'elle n'en serait pas moins possible,
remarquez, et qu'elle ne serait pas denuee d'interet, loin de la!

J'insiste toutefois pour repeter que le chef d'oeuvre demeure inprogrammable
en soi...ouf! et qu'il faudrait y voir la le but ultime d'une telle
"machination", soit de le departager davantage; laquelle ne viserait en rien
la disqualification en bloc des nos jugements litteraires subjectifs
respectifs, car je pense aussi par ailleurs qu'il serait pratiquement
impossible de faire tomber d'accord des specialistes sur des criteres
formels au point de vue qualificatif et quantitatif seuls capables de
caracteriser objectivement une oeuvre quelconque en dehors des
interpretations deformantes de l'observateur. Meme si les specialistes
arrivaient enfin a definir de tels criteres a leur satisfaction, il ne
s'agirait la que de conventions commodes, rien de plus. Elles pourraient
toujours etre englobees ou meme contredites, comme c'est le cas en math, a
ce que je sache.

Quant aux admirateurs de M. Tremblay, permettez-moi d'en remettre avec mes
excuses naives. N'oubliez pas qu'un auteur indefiniment potentiel de mon
espece en voie d'explosion exponentielle grace au Web a de quoi avoir de
serieux motifs de jalousie aveugle face a une sorte de theatre que par
ailleurs il a bien le droit de ne pas aimer personnellement tout en
admettant que cela ne lui enleve rien a ce theatre si applaudi de par le=
monde.

Je vous exhorte finalement de ne pas faire l'erreur de sous-estimer le
caractere provisoire et toujours mouvant de la pensee des non conformistes
authentiques...

Bonne continuation a tous et toutes!

PFG





=20
****************************************
" Drole de jeu que l'amour ou pour gagner, il ne faut pas jouer !... "=
Gaignon
Editel, bulletin litteraire: http://www.cam.org/~pfg/... E-mail: pfg@cam.org
=20




------------------------------