référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-04/msg00089.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Avant que ne tombe le couperet de la guillotine... BOURASSA ANDRE G



Aux 300 membres de Queatre,
Il est hors de question que je vire ou accepte de virer qui que ce soit
pour avoir exprime franchement une opinion. Surtout quelqu'un dont je
connais la sincerite et le devouement. Ce que j'ai demande, avec la meme
franchise, c'est que tous et chacun d'entre nous gardions un ton ouvert
au dialogue, evitant des formules qui ferment le debat au lieu de
l'ouvrir, en enoncant comme des opinions irrefutables ce qui ne releve en
rien de la science exacte. Nous sommes en art, Vincent Cros a raison de
le rappeler; et il y egalement des etudiants de maitrise sur la liste qui
devraient se sentir a l'aise d'intervenir.
Cordialement, Andre G. Bourassa
bourassa.andre_g@uqam.ca

On Tue, 16 Apr 1996, Pierre Francois Gagnon wrote:

>
> .. pour l'avoir un peu vite actionne moi-meme par depit, j'aimerais
> commenter quelque peu cette assertion a l'effet "qu'il se profile(rait),
> derriere mon impro informaticienne amateur sur l'universalite objective, une
> nostalgie axiologique qui ressemble fort a un totalitarisme qui ne dit pas
> son nom, totalitarisme lie confusement a un desir farouche de transparence",
> d'apres le Dr. Bensky.
>
> Voila donc relancee la querelle post-moderne des universaux de cette fin de
> millenaire! D'abord, cette association d'esprit entre universalite objective
> en matiere de criteres du jugement esthetique et desir confus, farouche de
> transparence totalitaire, sans nom parait-il, releve pour ma part de la
> sociopsychanalyse appliquee a l'exegese textuelle. Vaste domaine d'interets
> multidisciplinaires, s'il en est. J'approuve tout a fait ce genre de
> demarche, c'est innovateur, tout reste a explorer en ces profondeurs
> abyssales, si je ne m'abuse...
>
> C'est toutefois beaucoup trop d'honneur a ce long paragraphe minotorisant...
> on dirait que vous en faites deja vos beaux dimanches comme d'un os viandeux
> a souhait... Permettez-moi plutot vaniteusement de vous convier alors a la
> lecture du Poete elephant, vous allez vous regaler et vous en pourlecher les
> babines. L'auteur et son double vous en sera reconnaissant A JAMAIS et
> DEFINITIVEMENT... C'est en effet une insoutenable eructee d'inconscient a la
> fois collectif et personnel que cet anti-poeme pareil a un monologue
> theatral qu'on aurait sans doute eu la creve de publier sous nos latitutes
> scolastiques... mais de la a savoir pourquoi, sinon que j'ai toujours pense
> qu'il aurait merite de venir au monde libre... D'ou que vous avez sans doute
> vu juste en y devinant la contre une hantise du totalitarisme bon teint,
> doux et tranquille qui nous caracterise comme peuple avorte de l'histoire
> humaine; une revolte contre la subjectivite de mauvaise foi qui regne en
> maitre parmi les directorats litteraires;l'Eglise universitaire et son
> clerge laique qui n'est qu'un vulgaire decalque de la hierarchie catholique;
> le sacrifice rituel des jeunes generations depuis la Conquete... ect. Notre
> litterature nationale aurait besoin d'une bonne sociopsychanalyse, j'en
> conviens, et c'est ce qui fait precisement toute la valeur du Poete
> elephant, vous y retrouverez exprime dans un concentre vitriolique toute
> notre honte refoulee qui pousse au suicide symbolique.
>
> Ensuite, au plan de la linguistique informatique, il serait du plus haut
> interet pour ce qui est de la theorie litteraire, de demontrer par mon
> projet d'experience LA CRITIQUE AUTOMATE, grace a l'ecriture assistee par
> ordinateur qui trouve deja de nombreuses applications, que les romans a la
> Delly - Harlequins... l'equivalent par ici - n'etaient justement qu'une
> machination et une fumesterie fabriquee a la chaine a partir du premier de
> la serie pouvant tout de meme receler une certaine part de creativite dans
> la mise au point de la formule gagnante avant de devenir la planche a
> billets que le grand public lecteur, dans son ignorance de la nature
> intrinseque de toute grande litterature, a avale comme un dragon crachant le
> feu... C'est justement en cela, programmation a l'appui, que l'on verrait ou
> se situe en fait la non-pensee de l'integrisme sentimental... et meme
> politique... tres largement consensuel parmi certaines couches de femmes, au
> point que la misandrie ambiante se complait a la maintenir sous silence
> tandis que la dimension masculine fait l'objet d'une disqualification
> massive par le feminisme maintenant officiel comme une idee recue, etatisee!...
>
> Sur ce.. attachez-moi, muselez-moi, faites quelque chose! Actionnez la
> guillotine! Mais ne N'ENFERMEZ PAS! JE SUIS CLAUSTROPHOBE!...
>
> PFG
>
>                                    ****************************************
> " Drole de jeu que l'amour ou pour gagner, il ne faut pas jouer !... " Gaignon
> Editel, bulletin litteraire: http://www.cam.org/~pfg/... E-mail: pfg@cam.org
>
>
>
>
>

------------------------------

End of QUEATRE Digest 231
*************************