référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-05/msg00005.html
     Chronologie       
     Conversation       

Au-dela de l'amateurisme DR ROGER D BENSKY



Je suis navre de constater que ma derniere communication a pu donner
l'impression que je reduisais le statut de comedien a une pure
question de condition financiere. Loin de moi cette intention !  Pour
mieux saisir le sens que je donnais a mes paroles, il faut les
resituer dans leur contexte, celui d'une analyse du phenomene ludique
en tant que tel. Le probleme que j'avais present a l'esprit,c'est
l'attitude assez commune, helas, que les gens qui font du theatre a
temps partiel affichent en se donnant  souvent l'excuse d'un statut
non-professionnel pour qu'on ne soit pas exigeant sur le plan
strictement artistique a leur egard. Moi-meme, j'ai affaire a des
etudiants qui ne se destinent pas a une vie sur les planches. Or, au
debut, ils sont  decontenances de voir que je refuse de les traiter
en mineurs de la chose theatrale, ce a quoi ils s'attendent neuf fois
sur dix. Or, c'est un fait generalement admis que le monde tend a
corroborer l'image que vous avez de vous-meme. Si vous vous dites :
Mais que veut- on de moi? Apres tout, je ne suis qu'un amateur, c'est
fini, on n'en parle plus, ou, si vous preferez, cela n'a plus rien a
voir avec l'art theatral.  Bon. Cela dit, je sais fort bien que les
conditions qui determinent la frequence des repetitions, ainsi que le
serieux de la formation et le choix existentiel de base ont une
importance cruciale. Je ne songeais point a le nier et je regrette
qu'une formule polemique et trop rapide ait pu mener certains sur une
fausse piste.

Amicalement

Roger-Daniel Bensky

------------------------------

End of QUEATRE Digest 240
*************************