référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-05/msg00015.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: amateur et pro Francois Crompton-Roberts



> La difference est ailleurs. Je la situerais, pour ma part, dans le fait que
> l'on peut compter sur le professionnel, qu'il va jouer exactement ou et
> quand il faut qu'il joue pour des autres qui s'attendent a l'ecouter et qui
> le paient pour cela. Le morceau doit etre pret a l'heure dite, et
> completement pret. On ne demande pas cela a l'amateur.

Mefions nous du terme "amateur" lorsque nous evoluons dans un univers
anglais-francais. C'est un "faux ami": en anglais le terme a une
connotation pejorative qu'il n'a pas du tout (ou si peu) en francais.
Je me souviens de mon pere rentrant hilare un soir quand j'etais enfant
et nous raccontant qu'il etait alle chercher un collegue anglais a
l'aeroport, et qu'il l'avait trouve furibond. Dans l'avion il avait commande
un whisky de malt et avait refuse le glacon que lui avait propose le
steward. Pour lier la conversation, un francais assis a cote de lui
lui avait dit dans un anglais approximatif "aille si zat for visky you
are a ril amateur". Dixit le collegue "He had the gall to call me a
flipping amateur!"

Amities,

Francois CR


------------------------------

End of QUEATRE Digest 241
*************************