référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-08/msg00003.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: tableau et tableau vivant BOURASSA ANDRE G



Cher Gilbert,
Je vais revoir les definitions en tenant compte de tes remarques, qui
sont pertinentes. Mais, au temps ou le clerge resistait a voir le Christ
personnifie sur scene (il y a eu resistance ici au tournant du siecle
tout comme il y en avait eu a l'Hotel de Bourgogne), le tableau vivant
permettait de contourner l'objection d'une trop grande humanisation de
certaines scenes sacrees: mieux valait voir un tableau montrant le Christ
mort que de le voir raler sur des tons qui pouvaient provoquer des rires
et donner a la Passion des airs burlesques. J'ai vu une Passion durant la
Semaine sainte de 1954, a Patterson, N.-J.: _Le Voile de Veronique_.
C'etait tout ce qu'il y a de plus melodramatique, avec statues romaines
en carton pate qui eclataient grace a des ressorts quand Veronique les
touchait avec son voile. Il y avait des tableaux vivants et, autant que
je me souvienne, c'etait precisement pour la Derniere Cene et la mort du
Christ.
Amities, Andre.
P.S. J'envoie copie de ceci au groupe car tes remarques pouvent en
interesser plusieurs.

On Wed, 31 Jul 1996, Gilbert DAVID wrote:

> Salut! Je viens de lire sur QUEATRE tes definitions de TABLEAU et TABLEAU
> VIVANT. J'aime bien. Mais j'ai deux remarques : le TABLEAU peut, me
> semble-t-il, etre a la fois marque du changement de lieu, sinon de
> l'espace-temps, et decoupe de l'action dramatique/scenique. Il y a danger
> ici d'opposer tableau et acte, qui sont l'un et l'autre des modalites de
> decoupage (voir aussi le drame epique de Brecht). Quant a TABLEAU
> VIVANT, je n'ai pas compris pourquoi il permettrait d'"eviter de
> dramatiser certains moments sacres" - n'est-ce pas plutot le saisissement
> du public, couple a la citation d'une scene connue, qui est vise par un tel
> arret sur l'image? Par ailleurs, j'aimerais bien que tu integres l'exemple
> du drame de Diderot dans lequel le "tableau vivant" etait, lui, anime,
> quoique muet (sinon pour les pleurs de joie ou de desespoir).
>
> Cordialement,
> gilbert
>

------------------------------