référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-08/msg00004.html
     Chronologie       
     Conversation       

Glossaire du theatre et "tableau". BOURASSA ANDRE G



Les reponses de Gilbert et Shawn, que vous avez recues, et celle de
Jean-Marie, que je vous retransmets, sont si pertinentes qu'elles me
laissent perplexe quant a l'opportunite d'attacher le Glossaire du
theatre tout de suite au site Theatrales. Chaque definition risque d'etre
l'objet de debats, et c'est tant mieux, et faire l'objet de revisions
constantes. L'edition hypertexte offre evidemment sur l'edition papier
l'avantage de corrections continues, mais je ne voudrais pas causer de
surcharge a Barry, qui fait la programmation http benevolement, a force
de rouvrir sans cesse le document. La solution est sans doute que je
fasse parvenir le Glossaire a certains d'entre vous, attache a un court
message, puis que nous le placions sur Theatrales pour une periode de
rodage a la suite de laquelle des corrections additionnelles pourraient
etre effectuees. Noter que j'ai tenu, jusqu'a maintenant, a ce que les
definitions soient breves: il s'agit d'un glossaire et non d'une
encyclopedie. Il y a un projet d'Encyclopedie du theatre francophone pour
Theatrales, mais avec des collaborateurs pour chaque article: c'est la
prochaine etape et je ne vous cache pas que la barre me semble haute.
Amities, Andre G. Bourassa

On Thu, 1 Aug 1996, Jean-Marie Apostolides wrote:

> Cher Andre,
>
> J'ai, pour ma part, pas mal de commentaires a faire sur la notion de tableau
> dans la theorie et la pratique theatrale, qui me parait extremement
> importante. Mais ce n'est peut-etre pas le moment: je suis a Paris, dans un
> autre contexte, et je devrais plutot garder ces developpements pour la
> rentree. En deux mots, j'oppose dans la mise en scene deux pratiques
> complementaires: la mise en place d'un cote; la mise en tableaux de l'autre.
> La mise en tableaux me parait l'activite la plus riche pour le metteur en
> scene, car c'est elle qui ouvre la reprensentation sur l'imaginaire; c'est
> elle qui permet d'aller au-dela de ce que le texte dit explicitement pour
> traduire, visuellement, l'inconscient du texte.
>
> J'ai deja pas mal ecrit sur la question, mais je n'ai rien publie, car je
> voulais d'abord tester pratiquement cette notion de "mise en tableaux" sur
> plusieurs spectacles. Je l'ai fait l'an passe dans ma production des
> "Bonnes"; je le referai cette annee dans celle de "George Dandin" que je
> monte au second trimestre, et peut-etre dans un autre spectacle a la
> rentree. Mais, des a present, j'ai beaucoup a dire sur ces themes, en
> prenant Diderot comme point de depart. Peut-etre la liste Queatre
> sera-t-elle le lieu adequat pour lancer quelques unes de ces idees a la
> rentree de septembre. Amities. Jean-Marie
>

------------------------------