référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-10/msg00044.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Comment expliquer? Guy Spielmann





"reponse a la reponse" d'Helene Beauchamp, si je puis me permettre...
> > Que se passe-t-il entre l'enfance et l'adolescence?
> UN PASSAGE, UNE TRANSFORMATION, UN ETONNEMENT DEVANT LE MONDE ET
> DEVANT SOI-MEME DEVANT LE MONDE [...]
LA REVOLTE ET LE REFUS. JUSQU'A CE QUE UNE AUTORITE QUELCONQUE
REUSSISSE  A FAIRE  RENTRER LE RECALCITRANT DANS LES RANGS. C'EST ALORS LE
PASSAGE A L'AGE ADULTE.
--- Voila une definition de l'age adulte qui me semble helas bien
negative. Une revolte? Un retour dans les rangs? POur les romantiques, a
la rigueur, je veux bien... mais est-on jamais plus conformiste qu'a
l'adolescence, en verite? Conformiste dans la volonte de revolte, de refus
des regles, de rejet de la "culture adulte". Toute veritable revolte ne
doit-elle justement pas etre adulte, c'est-a-dire pleinement assumee?
> Comment expliquer que ces jeunes, en general, se renferment?
> EST-CE UNE QUESTION SERIEUSE? N'ETES-VOUS PAS, VOUS AUSSI, COMME
> EUX, ENFERME A L'INTERIEUR DE CES QUATRE MURS OPAQUES QUE SONT
> NOS ECRANS : TV, VIDEO, JEUX VIDEO, ORDINATEUR, INTERNET, REALITE
> VIRTUELLE.
--- Non merci, ca va pour moi (et je suppose pour beaucoup d'abonnes a
QUEATRE...). Non seulement mes ecrans ne sont pas opaques (qu'est-ce qu'un
ecran opaque, au fait?), mais ils me permettent de  rester en contact avec
le monde au sens large, y compris des amis qui vivent loin de moi, y
compris des collegues que je ne vois pas souvent.  Ce qui n'empeche pas de
sortir, de faire du theatre ou d'aller respirer l'odeur des bois,
d'ailleurs! Tout est question d'usage; si les jeunes se renferment, ce
n'est pas a cause de leurs ecrans, mais de ce qu'ils en font. Les jeunes
d'autrefois ne s'enfermaient-ils pas?
  
> Pourquoi me disent-ils que le theatre, ben, c'est trop difficile pour eux?
> PARCE QUE  (CQFD) LE THEATRE EST UN ART COLLECTIF ET QU'ILS SONT
> DES TOUT-SEULS DEVANT TOUS LES ECRANS DE LEUR CHAMBRE A COUCHER
> DEVENUE CINEMA>
--- Ah? Et que dire du fait que les jeunes, selon l'expression du moment,
vivent en "tribus"? Il ne faut pas confondre aller au theatre et faire du
theatre; dans le premier cas, aller au theatre peut se faire dans la
solitude tout aussi bien qu'aller au cinema, mais aller au cinema peut
etre tout aussi bien une experience collective. Encore une fois, question
d'usage, pas d'essence. Dans le deuxieme cas, j'aimerais bien voir les
statistiques qui prouvent que les jeunes font moins de theatre aujourd'hui
qu' "avant"; dans ma propre experience, ce serait plutot le contraire!
>  
> Pourquoi insistent-il sur les mots suivants:  "Je ne sais pas faire du
> > theatre"?
> 	PARCE QUE C'EST VRAI.  LE THEATRE NE FAIT PAS PARTIE DE LEUR
> 	CULTURE. COMMENT VOULEZ-VOUS QU'ILS SACHENT FAIRE CE QU'ILS NE
> 	FREQUENTENT PAS REGULIEREMENT ET CE QU'ILS N'ONT PAS LA CHANCE
> 	DE PRATIQUER.
--- Mais ils savent faire du theatre! Ils en font constamment! Seulement,
ca n'est pas etiquette "theatre", ca ne se joue pas sur une scene a
l'italienne. Le probleme "culturel", c'est qu'ils se font (ou plutot:
qu'on leur donne) une image du theatre bien surannee, bien etroite, bien
rigide. C'est helas celle qui prevaut dans les manuels, mais aussi,
souvent, dans les theatres!
 > 
> > Et dernierement, avez-vous des suggestions afin de remedier a la situation?
> > 	RENDRE LE THEATRE OBLIGATOIRE???????  CE SERAIT UNE FOLIE TOTALE.
> 	ESPERER QUE CHAQUE ADOLESCENT AIT LA CHANCE DE TROUVER AU MOINS UN
> 	MOYEN POUR EXPRIMER ARTISTIQUEMENT CE QUI LUI EST ESSENTIEL.CELA
> 	EST, JE PENSE, A LA PORTEE DE CHACUN.E
--- Bien sur. L'adolescent se cherche, il ne sait pas qui il/elle est
exactement. En fait, il/elle joue a etre quelqu'un pour voir si ca marche,
si cette nouvelle peau lui va, si elle est confortable. Demander a une
telle personne de se dedoubler, de jouer, d'endosser une autre peau, c'est
souvent trop. Comment jouer, devenir autre, quand on ne sait pas bien qui
on est au depart? C'est donc a la portee de chacun et horriblement
difficile, des lors qu'on dit aux ados: "Voila, faites du theatre", ce qui
evoque la recitation d'alexandrins en perruque, ou quelque chose dans
legenre, pas vraiment motivant a cet age-la, avouons-le.

> 	PARCE QUE CELA M'INTRIGUAIT, JE ME SUIS INTERESSEE AU THEATRE
> 	CREE ET PRODUIT PAR LES ADOLESCENTS.  PAR EUX, ET NON PAR LES 
> 	ADULTES BIEN PENSANTS QUI SE SERVENT D'EUX POUR FAIRE LEUR
> 	THEATRE SUR LE DOS DES ADOS.
--- Nous sommes bien d'accord. mais faut-il systematiquement demoniser
l'adulte, cet etre perverti et "bien pensant" (donc hypocrite, abusif,
facho dans l'ame, quoi...) en guise de repoussoir a l'ado pur et
angelique? Cet edenisme qui sent le Rousseau (pour ne pas dire le roussi!)
est-il bien necessaire?

G.S.