référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-10/msg00075.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re:comment expliquer BEAUCHAMP HELENE




Pour continuer le dialogue.......

Dans ma reponse, je faisais reference aux adolescents de 13 a 17 ans et
aux modes d'inititation au theatre (a faire et a voir) qu'on leur propose
ainsi qu'aux adultes qui agissent a titre d'intermediaire entre les jeunes
et le theatre.

Il y a effectivement une grande "ressemblance" entre l'adolescence comme
moment de vie et le theatre comme spectacle, ce qui entraine chez certains
d'entre eux le desir d'en faire. Quand cela se produit, les jeunes ont le
choix entre essayer d'en faire par eux-memes - ce qui ne va pas sans
difficultes - ou se greffer a un groupe de jeunes qui ont le meme desir -
ce qui entraine egalement des contraintes.

Qu'ils tentent d'en faire par eux-memes ou en se greffant a un groupe - a
l'ecole, au centre communautaire, dans les ateliers offerts par les
municipalites - les oblige a un moment ou a un autre a passer par
l'intermediaire d'un adulte. Tout depend alors de l'adulte - enseignant,
animateur, artiste, parent - de sa "vision" du theatre et, plus
particulierement,de sa conception du theatre que des adolescents "peuvent"
ou non "faire".

Il me semble encore que ce sont trop souvent les adultes qui detiennent
les cles : de l'auditorium, du costumier, des permissions a obtenir...

Il me semble aussi que les adolescents n'ont pas encore toute la latitude
dont ils pourraient beneficier pour creer un theatre qui leur
ressemblerait, qui parlerait d'eux. Un theatre adolescent. Ici aussi, des
adultes interviennent pour faire en sorte que le theatre joue par les
jeunes leur convienne a eux, aille dans le sens qu'ils entendent.

 Les jeunes ont aussi acces au theatre "a voir" par l'intermediaire
d'adultes qui proposent, organisent, accompagnent.  Il est plutot rare, me
semble-t-il, que des adolescents choisissent spontanement, par eux-memes, 
d'aller au theatre. Et qu'ils aient la possibilite de choisir le spectacle 
qu'ils verront (tout au contraire, ils choisissent tres librement leurs 
musiques, leurs films)

La encore,me semble-t-il, tout depend de l'adulte, de ses choix, de ses
motivations.

Ce que je cherche, a travers tout cela, c'est une facon de donner aux
jeunes les moyens de leurs propres choix, les moyens de leur theatre.

Peut-etre avez-vous des idees?

Helene Beauchamp