référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-10/msg00088.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Prologue et voix du parterre BOURASSA ANDRE G



Il s'agit vraisemblablement de _L'Ilusion comique_ de Pierre Corneille,
piece portant sur la magie du theatre, creee en 1636. Dans
l'avertissement, l'auteur nous apprend qu'il considere le premier acte
comme un prologue. Des personnages s'y presentent pour assister a une
demonstration de magie dans la grotte d'un magicien qui s'avere une une
scene de theatre. L'un d'eux est le magicien (metteur en scene) lui-meme.
Les indications sceniques montrent qu'ils doivent entrer dans la grotte
pour le deuxieme acte, faire des commentaires devant rideau entre chacun
des actes, puis sortir definitivement de l'aire de jeu pour la derniere
scene du cinquieme acte, ce qui implique qu'ils se presentent et quittent
par l'avant-scene. Certaines productions les font surgir de l'assistance
durant le prologue et y retourner pour la derniere scene.
La comparaison avec _Les Acharniens_ (-425 A.C.) d'Aristophane tient en
ce que le prologue y consiste en l'entree en scene d'un simple citoyen
dont une partie de la premiere et longue replique comporte des
commentaires de spectateur ayant deja assiste a des pieces d'Aristophane,
de Cleon et d'Eschyle. Il se presente comme s'il arrivait a un lieu de
reunion de citoyens. On peut concevoir qu'il vienne lui aussi de
l'assistance, surtout que ses commentaires de spectateur et de citoyen
venu a sa reunion constituent de fait ses toutes premieres paroles.
Andre G. Bourassa

On Sat, 19 Oct 1996, RICHARD GORRIE wrote:

> From: Richard Gorrie <rgorrie@UOGUELPH.CA>
> Subject: Prologues by the Pit
> 
> In the prologue to Charles Macklin's _A Will and No Will_ (1746) the
> character Snarlewit says that the idea of having members of the pit speak
> the prologue, as Macklin does in his play, is not a new idea, but "in
> imitation of a French writer who stole it from one of the Greek comic
> poets."  Can anyone identify the writers or plays referred to?  Of course,
> any help would be greatly appreciated.
> 
> -- Richard Gorrie
>    University of Guelph
>    rgorrie@uoguelph.ca
> 
>