référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-12/msg00011.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Personnages feminins-artistes Centre des auteurs dramatiques (Montr\ial) inc.



At 09:50 1996/12/11 -0500, you wrote:
>Question retransmise au nom de Grazia Merler qui est membre de Queatre. Je
>mentionnerais au depart les oeuvres de Jovette Marchessault dont plusieurs
>se passent dans le milieu des artistes d'ecriture et de peinture:
>1._La Saga des poules mouillees_ en 1981 (les poetes et romancieres Laure
>Conan, Germaine Guevremont, Anne Hebert et Gabrielle Roy);
>2._La Terre est trop courte, Violette Leduc_ en 1982 (avec Violette Leduc,
>Nathalie Sarraute, Simone de Beauvoir, Jean Genet et Maurice Sachs;
>3._Alice & Gertrude, Natalie & Renee et ce cher Ernest en 1984 (Alice
>Toklas, Gertrude Stein, Natalie Barney, Renee Vivien et Ernest Hemingway);
>4._Anais. dans la queue de la comete_ (avec Anais Nin, June Miller, Henry
>Miller, Antonin Artaud et Otto Rank).
>Toutes editees a Montreal, aux Ed. de la Pleine Lune.
>
>Amicalement, Andre G. Bourassa.
>-------------------------
>
>Nous sommes a la recherche de romans, pieces, nouvelles de la francophonie ou 
>l'un des personnages est une femme artiste: ecrivaine, poete, plasticienne, 
>comedienne, musicienne.  Toute periode nous interesse.  Au secours et merci.  
>Grazia Merler, Stephen Steele, Sylvie Gendrot.
>
>Voici la théâtrographie de Jovette Marchessault tirée du Répertoire du
CEAD. Je me permets de mentionner les oeuvres autobiographiques de Gabrielle
Roy (La Detresse et l'Enchantement) et Parcours d'un écrivain de
Marie-Claire Blais.
96	MARCHESSAULT, Jovette


«Nee à Montreal en 1938, dans un milieu ouvrier. Peintre, sculpteure,
romanciere et dramaturge, Jovette Marchessault est une autodidacte qui,
adolescente, travaille dans une usine de textile où elle rencontre des
ouvrieres de toutes les langues et de toutes les couleurs. Vers la fin des
années cinquante, elle entreprend une quete a travers l'Amerique, a la
recherche et de son identite et de ses racines spirituelles. En 1970,
assumant sa vocation d'artiste, elle expose des fresques, des masques et des
personnages telluriques a la Maison des arts La Sauvegarde a Montreal. Elle
fera plus d'une trentaine d'expositions en solo, au Québec, a Toronto, a New
York, a Paris et a Bruxelles. En 1975, elle publie le premier volet d'une
trilogie romanesque, Comme une enfant de la terre, qui recevra le prix
France-Quebec en 1976. Suivront des monologues dramatiques, de la poesie,
sept pieces de theatre et deux autres romans.» Sa piece Le Voyage magnifique
d'Emily Carr a remporté le Prix du gouverneur general du Canada en 1991.


Les Vaches de nuit [1978-1979], monologue dramatique, extrait du Triptyque
lesbien, (Éditions de la Pleine Lune, 1980, épuisé; Lemeac editeur, 1990)
Coproduction de l'Union des écrivains quebecois, du Théâtre Expérimental des
Femmes, 1979
Traduit en anglais par Yvonne Klein sous le titre de Night Cows [1979] (dans
Lesbian Triptych, Éditions Women's Press, Toronto, 1985)
Women's Salon de New York, automne 1979
Dans cette piece, «une mere-vache, mammifère mythique, entreprend l'ultime
voyage feminin, la recherche illuminee de la verite sur ses origines. C'est
un texte visionnaire qui celebre la resurrection spirituelle des femmes.»
(Tire de la postface que signe Gloria Orenstein et traduit par Josee Michaud
Leblond)
Durée : 30 minutes
Personnage(s) : 1 femme

Les Faiseuses d'anges [1979], monologue dramatique, extrait du Triptyque
lesbien editions de la Pleine Lune, 1980, épuisé; Leméac Éditeur, 1990)
Coproduction de Madeleine Arsenault et du Théâtre Expérimental des Femmes,
automne 1982
Traduit en anglais par Yvonne Klein sous le titre de The Angel Makers [1979]
(dans Lesbian Triptych, Éditions Women's Press, Toronto, 1985)
Dans ce monologue, «l'avortement est considere comme une forme elevee de
renaissance spirituelle dans un monde ou la maternite mene a l'oppression.
La Faiseuse d'anges devient une nouvelle image revolutionnaire de la
Sage-Femme spirituelle qui aide les femmes à donner naissance a leurs
nouvelles identites de femme qui font consciemment un choix en faveur de la
liberte personnelle et de la survivance planetaire.» (Tire de la postface
que signe Gloria Orenstein.)
Durée : 20 minutes
Personnage(s) : 1 femme

La Saga des poules mouillées [1979] (editions de la Pleine Lune, 1981,
epuise; Lemeac editeur, 1989)
Théâtre du Nouveau Monde, 24 avril 1981
Traduit en anglais par Linda Gaboriau sous le titre de Saga of the Wet Hens
[1983] (Éditions Talonbooks, Vancouver, 1983)
Tarragon Theatre (Toronto), 18 février 1982
Sur la terre promise de l'Amérique vers le nord, au coeur d'un vortex
fabuleux, quatre femmes se rencontrent: elles se nomment Laure Conan,
l'Ancetre, Germaine Guevremont, la Paroissienne, Gabrielle Roy, Petite
corneille, et Anne Hébert, Tête nuageuse. C'est une pièce sur la créativité
des femmes. Dans cette rencontre en dehors du temps chronologique, chacune
des protagonistes apporte avec elle son savoir, sa connaissance, sa
fabuleuse mémoire et aussi des peurs secrètes.
Durée : 2 heures
Personnage(s) : 4 femmes

La terre est trop courte, Violette Leduc [1981] (editions de la Pleine Lune,
1982)
Théâtre Expérimental des Femmes, 5 novembre 1981
Traduit en anglais par Susanne de Lotbinière-Harwood sous le titre de The
Edge of Earth is Too Near, Violette Leduc [1985]
Cette traduction a été présentée en lecture publique par le Ubu Repertory
Theater, en coproduction avec le Cead, à New York, le 16 octobre 1984
Nightwood Theatre (Toronto), avril 1985
Pour Violette Leduc, femme laide, bâtarde, pleureuse chronique, assoiffée de
luxe, voleuse à l'étalage, trafiquante durant l'Occupation, vestale des
homosexuels littéraires, mendiante, humiliée, passionnée, le vampire est
toujours à son poste. Le vampire qui l'ampute de sa chair, refuse ses
manuscrits. Violette Leduc est écrivaine. Sa route croisera celle de Jean
Genet, de Maurice Sachs, d'un mari castrant, d'un psychanalyste, de
travestis, d'un racoleur. Sa route croisera celle de Clara Malraux, de
Nathalie Sarraute et surtout celle dont elle est affamée, qui l'encourage,
Simone de Beauvoir. Violette Leduc qui écrira jusqu'à la fin car elle a fait
le serment d'avoir la passion de l'impossible.
Durée : 2 heures
Personnage(s) : 21 personnages (9 femmes, 12 hommes) pouvant être joués par
4 femmes et 3 hommes

Alice & Gertrude, Natalie & Renée et ce cher Ernest [1983] (Éditions de la
Pleine Lune, 1984)
Productions Vermeilles, 24 octobre 1984
Nous sommes à Paris, à l'automne de 1939, les armées d'Hitler sont sur le
point d'envahir la Pologne. Natalie Barney, amazone et salonnière, convie
mystérieusement ses amies les plus intimes. Sont au rendez-vous Renée
Vivien, Alice Toklas et Gertrude Stein. Survient à l'improviste, un invité
de la onzième heure, Ernest Hemingway... C'est une pièce qui parle de l'art,
de l'inspiration et de la grande dette que nous avons les uns, les unes,
envers les autres.
Durée : 2 heures
Personnage(s) : 4 femmes, 1 homme

Le Repos des pluies [1985] (dans 20 ans, VLB Éditeur, 1985)
Deux femmes échangent paroles et tendresses tout en retrouvant le sens
profond de l'acte d'écrire.
Durée : 20 minutes
Personnage(s) : 2 femmes

Anaïs dans la queue de la comète [1984-1985] (Éditions de la Pleine Lune, 1985)
Théâtre de Quat'Sous, septembre 1985
Traduit en anglais par Susanne de Lotbinière-Harwood sous le titre de Anaïs
in the Comet's Wake [1987] (extrait publié dans 6 Plays/Playwrights from
Quebec, Cead, 1987)
Traduit en hindi par Sheela Puri
Cette pièce en douze tableaux raconte la quête d'identité d'une femme d'une
humanité, d'un talent et d'une beauté dont le vingtième siècle littéraire a
peu d'exemples. Une femme qui n'avait qu'une patrie: l'art et les artistes.
Auprès d'elle, ces comètes que furent Artaud, Henry Miller et sa femme June,
Otto Rank et leurs doubles. Vers la fin de la pièce, Anaïs Nin demande à son
analyste «Qui suis-je?» Et celle-ci répond: «Cela porte un très beau nom:
Civilisation.»
Durée : 2 heures
Personnage(s) : 2 femmes, 3 hommes

Demande de travail sur les nébuleuses [1986-1987] (Leméac Éditeur, 1988)
Théâtre d'Aujourd'hui, 2 novembre 1988
La pièce «situe son propos dans le ciel d'une maison d'Amérique, au seuil du
XXIe siècle, au coeur d'une famille universelle qui regroupe quatre enfants
de la Terre: le père, chasseur de canards et de femmes, travailleur de la
Onzième heure; la mère, qui écrit une lettre d'amour aux étoiles; le fils,
barman à New York et chômeur spirituel; la fille, médecin dans les Andes,
désireuse de mettre au monde des enfants révolutionnaires qui viendront
embellir la terre et la rendre plus juste, plus habitable».(Extrait de la
préface de Pierre Filion)
Durée : 1 heure 45
Personnage(s) : 2 femmes, 2 hommes

Le Voyage magnifique d'Emily Carr [1990] (Leméac Éditeur, 1990)
Théâtre d'Aujourd'hui, 21 septembre 1990
Traduit en anglais par Linda Gaboriau sous le titre de The Magnificent
Voyage of Emily Carr [1992] (Éditions Talonbooks, Vancouver, 1992)
Belfry Theatre, Victoria, 1er décembre 1992
Emily Carr (1871-1945), peintre de la côte ouest canadienne, habitait un
lieu magique qu'elle avait baptisé La Maison de toutes les espèces. Dans
cette maison, elle accueillait les visiteurs de la planète: sa soeur Lizzie,
avec des cris de guerre et des rebuffades, car Lizzie est l'adversaire, au
même titre que la société victorienne; son amie amérindienne Sophie, qui
apporte les messages et les devoirs et les leçons de l'existence; son jeune
ami peintre, Lawren Harris du Groupe des Sept, qui veut débarrasser la
peinture de ses dogmes et révolutionner l'art au Canada; celui qui répond à
ses pensées de compassion, l'Accordeur d'âmes; et enfin celle qui viendra à
sa rencontre, la Déesse-Mère du vieux monde des légendes, la D'Sonoqua...
Durée : 2 heures
Personnage(s) : 3 femmes, 1 homme

Le Lion de Bangor [1992] (Leméac Éditeur, 1993)
Ce texte a été présenté en lecture publique par le Cead, le 15 avril 1992
L'Aire de Jeu, Sherbrooke, 7 avril 1993
Cette nuit-là, dans les Appalaches, le Ku Klux Klan répand sa littérature
haineuse et le Lion de Bangor, chercheur de notre temps, veille sur l'agonie
de Noria, sa fille, pendant que Jeanne pratique son art magique de la
guérison: l'écriture.
Durée : 2 heures
Personnage(s) : 3 femmes, 2 hommes 

>
>
---------------------------------------
Centre des auteurs dramatiques
3450, rue Saint-Urbain
Montréal (Québec)
H2X 2N5
Tél. (514) 288-3384
Tlc. (514) 288-7043