référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1997-03/msg00040.html
     Chronologie       
     Conversation       

Merci/Épices , médecine et Serge Ouaknine



Cher Paul Emond,
Merci de votre aimable intervention. Merci de  vos références.  Oui certes
je fus un peu parano quant à HOLLYWOOD. C'est que j'y ai vécu et que tel
que formulée votre question me rappela  des débats "terribles et sordides"
que j'eu là-bas  dans le milieu des producteurs et scénaristes, académique
aussi. Pardonnez-moi, mais exactement dans les même termes. À savoir que la
recherche  des principes du Entertainment  a transformé la création en
systématisation des scripts.  Les écrivaisn ont simplement été liquidé. Je
fus d'autant porté à cette analogie que vous faisiez mention vous-mêmes de
l'exemple cinématographique.... La-bas, ils n'entendent rien au
fonctionnment poiètique de  la vieille Europe.  Je passais pour un étrange
idéaliste,  à l'imaginaire génant, alors qu'il s'agissait pour eux de
mettre en route et sans remise en question aucune des lois scénaristiques
justement  qui marchent... En écrivant cet article, je souhaitais en savoir
plus sur vous-même.  Étiez -vous un "académique" ou un "créateur". Telel qu
eformulait votre question avait l'odeur des deux univers. Et j'Avais le
sentiment que vous ne disiez pas l'essentiel. Mais le faut-il? Je prends
parfois des risques. Certains me le reprochent, d'autres y trouvent une
féconde stimulation...
Je me suis demandé si votre interrogation cachait un dramaturge. À présent
je sais que vous écrivez.
Pardonnez -moi de ne pas vous connaître mieux. Vous êtes bon joueur.

J'ai tissé des liens d'amitiés et de collaboration en Belgique et je serai
sincèrement heureux de lire vos oeuvres.

Merci encore,
Bien à vous,

                                        (1 + 1 = 3)
                         /\_/\ o
                        (@ @)

                         (*)

+-----oOO-----OOo----------+
Serge Ouaknine
e-mail : r34424@er.uqam.ca
Montreal (Quebec)  Canada
+-------------------------+