référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1997-04/msg00044.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Lettre a d'Alembert Gerin duffy



Christiane Gerson wrote:

> Le dictionnaire des noms propres (Robert) me dit bien qu'a la suite de
> l'article d'Alembert critiquant le theatre, Rousseau denonce la tragedie et
> le theatre en general. Est-il question du texte dramatique ou de sa
> representation theatrale?

Il faut mettre ce texte de Rousseau en contexte : c'est dans l'article 
"Geneve" de L'Encyclopédie (tome VII, nov. 1757) que d'Alembert insere 
un passage ou il reclame droit de cite pour le theatre a Geneve ou les 
calvinistes avaient interdit toute representation theatrale.
Or Rousseau, qui souhaite alors s'etablir definitivement a Geneve, s'y 
oppose : "indigne de tout ce manege de seduction dans ma patrie, 
j'attendais avec impatience le volume de l'Encycopedie ou etait cet 
article, pour voir s'il n'y aurait pas moyen d'y faire quelque reponcse 
qu'y put parer ce malheureux coup." (Confessions, X)

> Rousseau s'attaque aux types de heros, mais de quel texte et de quel 
> auteur?
> 
Il condamne particulierement la comédie ("le plaisir meme du comique 
etant fonde sur un vice du coeur") dont Moliere est le "plus parfait 
auteur". Il évoque plusieurs de ses pièces et de ses personnages (entre 
autres le sort fait aux personnages de pères). Il s'attaque 
particulierement a Dorante dans "Le Bourgeois" .Et il évoque longuement 
"Le Misanthrope" ou il s'identifie a Alceste et critique Philinte.
Dans la tragédie, il déplore la peinture de l'amour (Berenice) et  
l'incitation à s'attendrir sur des heros imaginaires, trop au-dessus du 
reel pour que les lecons puissent atteindre leur but.

> Il s'attaque aussi au role social du theatre, mais dans quel contexte le
> theatre dont il discute est-il utilise, dans quelle ville?

Rousseau prend d'abord la defense des pasteurs de Geneve.
Mais il souligne que le theatre ne s'adresse qu'a des gens de Cour ou de 
grande ville : "gens intrigants, desoeuvres, sans religion, sans 
principes".

> J'ai besoin de me faire une idee de la portee de cette lettre sur le
> theatre. Y a-t-il eu de profondes remises en question dans la pratique? Le
> theatre du XIXe S., de Musset, Hugo, Balzac, est-il un heritier de cet
> echange entre Rousseau et d'Alembert?

Si on en juge par la vigueur de l'activité theatrale dans la seconde 
moitie du siecle, l'effet a ete limite; Diderot aura plus d'influence en 
definissant et defendant ce genre nouveau qu'est le drame.

Bonne chance dans votre travail.

Louise Gerin Duffy