référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1997-05/msg00011.html
     Chronologie       
     Conversation       

catharsis COHEN.RAPHAEL



La notion de CATHARSIS merite d'etre encore plus approfondie que 
ne l'ont fait, il me semble, Yannick Legault et Serge Ouaknine.

En particulier, ce qui a trait a la relation amoureuse me parait
y jouer un grand role.

De meme, tout ce qui est pur assouvissement du desir, sur le plan
sexuel ou dans l'exercice de sa puissance sociale ou intellectuelle.

Je ne crois pas, comme le dit Serge Ouaknine, que nous assistions
a une perte du sens de l'eternite.
Au contraire, une soif d'absolu s'est developpee apres la mise
a mort de Dieu par Heinrich et Friedrich, et la catharsis se fait
maintenant davantage dans la douleur et la nostalgie, le manque.

Il me semble que tout ce qui contribue a mettre en evidence un
"mecanisme" de la catharsis l'empeche d'avoir la moindre realite.

Tous les rites n'ont de signification et d'importance que dans la
mesure ou on ne distingue pas entre realite et verite.

La "manipulation" de ce sacre qu'est l'amour ne peut qu'etre 
inoperant.

Tous les simulacres se retrouvent dans la derision.
Au lieu que l'etre essentiel, engage dans une interpretation
fascinante de symboles, connait sa catharsis, c'est-a-dire son
entiere mutation.

Une parole d'un inconnu peut jouer le role declencheur.
Un encouragement, une indication qui semble instantanement porter
sur l'ensemble de l'existence.

Rabi Nahman de Braslav.
Si tu regardes un etre avec la conviction du caractere unique et
irremplacable de sa personne, ce qui est la confiance en Dieu, 
ces qualites se developpent effectivement en lui.

Decouverte de ce que les limites sont fictives, et que l'audace de
sa propre construction est absolument irresistible.


Raphael Cohen


Paris