référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1997-10/msg00020.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Huis clos de Sartre ROSTAIN



Bonjour,
Le dictionnaire du théatre de Michel Corvin est assez succint concernant
cette pièce créée en 1944 (avant la Libération, précision d'importance)
par Raymond Rouleau. "qui pose la question de l'acte comme fondateur de
la liberté dans des termes qui sont ceux de l'existantialisme naissant". 
Il s'agit donc de la deuxième pièce de Sartre, écrite après l'insuccès
des MOUCHES (1943-mise en scène de Charles Dullin), qui devait connaître
une carrière toute différente. En effet, écrite pourtant par un Sartre
qui traversait une période de sa vie très dure (voir ses Carnets de
guerre), elle est très vite devenue emblématique de l'existentialisme.
Le fameux "L'enfer c'est les autres' la résume assez bien.
Où sont donc les trois personnages ? On pourrait répondre (mais cette
réponse est écrite en 1997...) dans cet enfer intérieur que nous
construisons tous, tissage de nos relations de désir et de haine avec
les autres, avec l'AUTRE. Plus certainement, et si l'on veut etre fidèle
à l'esprit du texte, dans cet enfer politique et social qui était celui
de la France, de l'Europe de la guerre où la question de la Liberté, de
l'acte fondateur de cette liberté, se posait de manière crue. Par là,
bien sur,
elle demeure moderne. (LA fameuse question de l'AUTRE resurgit
aujourd'hui, partout. pas un livre, pas un journal qui ne s'en fasse,
plus ou moins judicieusement écho.)
Reste que cette pièce, a mon sens, a vieilli et plutot mal. J'en ai vu
une mise en scène de Claude Régy il y a qqs années à la Comédie
Francaise (elle est au répertoire) : terrifiant! Un tunnel sans fin. 
Sartre est sans aucun doute un philosophe majeur, mais je pense un
piètre dramaturge... (avis tout personnel, sujet à débat, bien sur)
Pour vos élèves, pour qu'ils en sentent la modernité philosophique, il
faudrait jeter un pont entre 1944 et aujourd'hui. L'Europe de 1997 n'est
certes pas celle de 1944. Reste que les conflits ethniques qu'elle
connait posent eux aussi la question de la liberté, de l'acte
individuel, de la responsabilité : qui est allé "mourir pour
Sarajevo" ??? Et pourquoi ?
• La pièce est à présent au répertoire du Francais, et il ne passe
quasiment pas une année sans qu'une compagnie ne la joue. Il existe par
ailleurs un film assez étonnant (pas très bon)  avec Arletty. 

Voilà, c'est un peu court, mais je me lève...
amitiés 
sophie rostain
http://www.icono.org