référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1997-10/msg00048.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Librairie dramatique Pierre-Yves Millot




La solution existe ! elle est très simple : abaisser le coût (et donc le
prix) des livres à faible tirage. Pour cela, il suffit de diminuer le
nombre des intermédiaires (éditeur, diffuseur, transporteur, vendeur, etc.)
Supposons qu'on invente, qu'on crée un réseau de transmission de données et
d'informations à l'échelle mondiale (on pourrait par exemple appeler ce
réseau "Internet"), un auteur ou un éditeur pourrait commercialiser
directement la vente de ses livres, ce qui supprimerait un nombre important
d'intermédiaires.
On pourrait même imaginer que sur ce réseau (mais bien sûr, il s'git là de
pure fiction), on puisse éditer des oeuvres en version intégrale. Le
lecteur n'aurait alors qu'à télécharger le texte puis à l'imprimer.
Evidemment, il faudrait trouver un moyen pour que l'éditeur y trouve son
compte (téléchargement payant, par exemple).

Bien amicalement.

Pierre-Yves MILLOT
http://www.wp.com/70535


>On Wed, 3 Sep 1997, Christiane P. Makward wrote:
>
>> Cher Emile Lansman
>>
>> je vous reponds "publiquement" pour deplorer "publiquement" l'etat
>> affligeant des ressources pour enseigner le theatre contemporain. La seule
>> solution semble etre de commander une liste de 15 textes differents pour un
>> cours de 3eme cycle de 15 semaines (rendus dans votre librairie
>> nord-americaine, cela se montera a 150.00 US $ comme budget de lecture pour
>> un seul cours ... c'est evidemment impossible!). Alternative: tout mettre
>> 'en reserve" a consulter sur place (ou photo-copiller individuellement).
>> Alors qu'en langue anglaise il existe plusieurs anthologies en traduction
>> qui ne coutent qu'une quinzaine de US $ par volume  (en particulier les
>> anthologies publiees par le Theatre Ubu Repertory de New York), il n'existe
>> rien -ou pas grand chose- en fait d'anthologies de theatre cannonique
>> contemporain de lnague francaise.
>>
>> Anthologies: Ce genre de travaux n'est plus apprecie, ni recompense, ni
>> lucratif apparemment.  Des deux anthologies qui ont domine le marche
>> universitaire pendant 2 ou 3 decennies  (Bree/Kroff, 1969) et Guicharnaud,
>> la premiere n'est plus disponible depuis longtemps et la seconde vient de
>> faire une reapparition, dans une nouvelle "chemise" mais sans un seul mot
>> de nouveau ... elle date de 1967, y compris les introductions et
>> commentaires en anglais (car une version de l'anthologie existe en
>> anglais). Elle coute cinquante dollars US. Les choix se terminent avec <<En
>> attendant Godot>> (1952) autrement dit ne couvrent que la 1ere moitie du
>> siecle (en commencant heureusement par <<Les Mamelles de Tiresias>>).
>> Inutile de preciser que cette anthologie n'inclut aucune dramaturge et
>> aucun(e) francophone (Bree/Kroff faisaient honneur a Ghelderode).
>>
>> Peut-etre suis-je dans l'erreur et l'ignorance sur cette penurie? Quiconque
>> peut eclairer ma lanterne est bienvenu. Et encore plus ceux et celles qui
>> auraient des projets de solution.
>>
>> Cordialement ,  cjm9@psu.edu  (Christiane Makward)
>>
>>