référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1998-08/msg00046.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Le critique comme personnage de theatre Serge Ouaknine



Bonsoir
Le metteur en scène Theo Spichalski du Theatre de la Veillée de Montréal, a
réalisé un spectacle, puissant, baroque et frénétique, dans les années 80,
inspiré de l'oeuvre de Balzac. Une des scènes majeure brosse
sarcarstiquement un critique homosexuel tenant Le Discours à un jeune qui
commence... Ce monologue fameux est emprunté (si je me souviens bien) au
personnage balzacien: Lucien de Rubempré...
Ceci couta a Spichalski une descente virulente d'un célèbre critique
montréalais: Robert Leveque. Son article eut pour titre :
" Le Balzac merdique de Spichalski... ".
Voila de quoi faire réfléchir votre interrogation sur:"Le critique comme
personnage de theatre"... et les pouvoirs de la langue...
Bien à vous,
serge

                   (1 + 1 = 3)
            /\_/\ o
            (@ @)
            (*)

+------oOO-----OOo---------+
Serge Ouaknine
e-mail : r34424@er.uqam.ca
Montreal (Quebec)  Canada