référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-01/msg00021.html
     Chronologie       
     Conversation       

Stanislavski en francais BOURASSA ANDRE G



Bonjour!
Lors d'un colloque international sur le jeu de l'acteur tenu à Montréal
l'automne dernier, un éminent spécialiste français de la dramaturgie lança
que la psychologie stanislavskienne n'était guère utile quand il
s'agissait de monter, par exemple, une pièce de Racine. Il s'ensuivit des
protestations de la part d'un metteur en scène d'origine russe présent
dans la salle. Selon lui - et je croyais bien qu'on avait dépassé ce stade
- nous ne connaissions encore Stanislavski que d'après des traductions
françaises faites d'après la traduction anglaise, et que la pensée  de
Stanislavski s'en trouvait trahie, en particulier sur ce point.
Un collègue soutint que, effectivement, ce qui était issu chez
Stanislavski de la spiritualité russe avait été traduit en termes de
psychologie réaliste, d'où la trahison dénoncée.
Se peut-il que nous en soyons toujours là? Que nous n'ayons pas, après
tant d'années, de version française fiable de Stanislavski? L'une de nous
nous a donné de Meyerhold une version qui semble incontestée; pourquoi en
sommes-nous toujours, dans le cas de Stanislavski, à une traduction par
voie indirecte? Annonce-t-on pour vientôt une version moderne, où il
s'agirait pas non plus de dévêtir Freud pour vêtir Marx (j'entends par
là une version qui correxpondrait au sens qu'avaient les mots au temps où 
Stanislavski les employait, et non au sens que nous aimerions qu'ils
aient aujourd'hui, en toute "correction politique" contemporaine)? 
Cordialement, André G. Bourassa.