référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-01/msg00060.html
     Chronologie       
     Conversation       

Une Entrée Libre de Jeu Michèle Vincelette



Montréal, le 27 janvier 1999 - Pour la troisième année, les Cahiers de
théâtre Jeu invitent le grand public à des « Entrées libres » animées par
Michel Vaïs, bien connu pour ses interventions à la chaîne culturelle de
Radio-Canada. Au cours de ces rencontres, artistes, théoriciens et autres
professionnels sont invités à venir discuter sur un thème choisi. Jusqu'à
ce jour, il a été question, lors de ces « Entrées libres », de la critique,
du théâtre privé/public, du réalisme, du conte, etc.

Le lundi 8 février 1999, au Théâtre d'Aujourd'hui, une table ronde
intitulée « LE THÉATRE UTILE : ENTRE LOISIR ET THÉRAPIE » mettra en
présence cinq personnes qui s'interrogeront sur le fil ténu qui distingue
parfois le théâtre utile du théâtre tout court.

Si, pour Bertolt Brecht, le théâtre est un luxe - « un luxe nécessaire »,
écrit-il cependant -, il existe, à côté d'une pratique artistique ou
culturelle, un autre théâtre que l'on peut qualifier d'utile. On connaît le
théâtre d'intervention sociale qui, en principe, vise à changer le monde ;
on connaît aussi l'expression dramatique, destinée à agir sur le
comportement des participants sans aboutir nécessairement à une
représentation publique. Mais que sait-on du théâtre utilisé ouvertement
comme moyen de réinsertion sociale ? Que des aphasiques, des schizophrènes,
une suicidaire entourée de marionnettes ou de jeunes handicapés
intellectuels trouvent dans une pratique théâtrale quelconque une forme de
cure, cela a-t-il quelque chose à voir avec le théâtre en tant qu'art ?
Autrement dit, au-delà de l'aspect « occupationnel » ou thérapeutique
(reconnu par les pouvoirs publics qui les subventionnent), ces expériences,
cousines de l'art-thérapie et de la musicothérapie, posent-elles des
questions fondamentales au théâtre tout entier ?

D'En attendant Godot joué dans la prison de Saint-Quentin (où l'expression
« public captif » prit un sens douloureux) aux spectacles à grand
déploiement d'Armand Gatti joués par et pour de jeunes toxicomanes, ces
aventures marginales ou exceptionnelles qui favorisent, sans parfois le
rechercher, une réinsertion sociale, ont en commun la mise en présence de
personnes vulnérables, très disponibles, et constituent peut-être
« l'ultime espoir du théâtre de notre temps » (Hans-Thies Lehman). Entre le
psychodrame et l'effet de miroir, entre loisir et thérapie, le théâtre
utile peut-il régénérer le théâtre tout court ?


Le lundi 8 février, de 17h30 à 19h30,
au Théâtre d'Aujourd'hui, 3888, rue Saint-Denis, Montréal
Invités: Françoise Godel (Pourquoi pas nous ? et Notre théâtre), Anne-Marie
Théroux (Théâtre aphasique), Hélène Beauchamp (UQAM), Pierre Dansereau
(Ateliers Entr'Actes), Marie-France Gauthier (Drama Therapy, Concordia),
Richard Bouchard (ENAM - Marionnette et thérapie, Chicoutimi)

Entrée libre
Information : Michèle Vincelette
Tél.(514) 288-2808  Courriel: jeu@mlink.net



Michèle Vincelette
jeu@mlink.net