référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-03/msg00004.html
     Chronologie       
     Conversation       

THEATRALITE-SYNTHESE Christiane Gerson



A tous les membres de QUEATRE qui ont repondu a mon appel pour preciser le
concept de la "theatralite", MERCI. Voici une synthese des differentes
contributions auxquelles j'ai joint des elements tires de mes lectures et
de discussions en sirottant une bonne biere et en croquant des "pelures de
patates" (mets quebecois?). Il est possible qu'une ou deux reponses m'aient
echappe a cause d'une erreure technique. Je m'en escuse.

- "Pour une definition du concept : THEATRALITE" -

1- Rappel etimologique:

(source : sous la direction d'Alain Rey, Dictionnaire historique de la
langue française, Paris, Dictionnaires Le Robert, 1994)
- Theatralite derive de theatre (1950)
- Forme a partir du modele du terme "litterarite". (Durand, 1975; Pavis, 19...)
- La racine grecque thea de theatron veut dire en francais «action de
regarder », « vie, spectacle, contemplation ».
- Le terme "theatre" (racine latine) designe, selon son premier usage,
l'endroit ou se deroule un combat singulier, puis au XIVe siecle, la salle,
le lieu ou se donnent des represenations des misteres chretiens et des
spectacles profanes. Depuis le XVIIe siecle, le terme designe par metonymie
aussi bien l'entreprise et son personnel que l'art de produire des ouvrages
dramatiques, l'art de l'acteur, tous les aspects du spectacle theatal.
- L'idee de jeu lui est associee au terme "theatre" et lui confere une
valeur d'attitude artificielle par opposition a naturel.
- Derives : theatraliser v. tr.(1927), theatralite n. f. (1950),
theatralisation n. f. (1969)

2- Rappel historique :

- Chez les Russes : Nicolas Evreinov serait le premier a utiliser le mot
teatralnostdans son ouvrage Apologie de la theatralite publie en 1908,
d'apres G. Abensour (« Actualite d'Evreinov », Revue des etudes slaves,
numero intitule « Nicolas Evreinov, l'apotre russe de la theatralite »,
1981, tome 53, fasc. I, p. 7-9 d'apres Thoret, 1993:9; Sharon Marie
Carnicke, « L'instinct theatral : Evreinov et la theatralite », ibid., p.98
d'apres la note explicative nº6 de Josette Feral, 1988: 359).
- Chez les Fancais : Roland Barthes introduit le terme "theatralite" en
France en 1954 (« Le theatre de Baudelaire »(1954), Essais critiques,
Paris, Seuil, 1964; d'apres la note explicative nº5 de Josette Feral,
1988:359.)
- En anglais on dit theatrality ou theatricality (cf. Modern Drama, vol.
XXV, 1, mars 1982, « Special Issue ont Theory of Drama and Performance »,
d'apres la note explicative nº6 de Josette Feral, 1988:359)
- En espagnol on dit teatralidad (d'apres la note explicative nº6 de
Josette Feral, 1988:359)
** cependant je n'ai pas encore decouvert quand le terme est introduit dans
les milieus hipanophones, par qui et dans quelle circonstances. En italien?
En allemand? theatralität?**

3- Le concept:

- Barthes (1964:41-42) decrit la theatralite comme etant « le theatre moins
le texte, c'est une epaisseur de signes et de sensations qui s'edifie sur
la scene a partir de l'argument ecrit, c'est cette sorte de perception
¦cumenique des artifices sensuels, gestes, tons, distances, substance,
lumieres, qui submerge le texte sous la plenitude de son langage exterieur.
»
- Pour Artaud, la theatralite s'oppose a litterature, au texte dramatique,
a la construction logique d'une fable (c.f. Pavis, 1987:396)
- Pour Meyerhold (1963), c'est « utiliser au maximum les techniques
sceniques qui remplacent le discours des personnages » (c.f. P. Pavis,
1987:397)
- Pour d'autres, la theatralite est une propriete du texte dramatique (c.f.
Pavis, 1987:386)
- Pour Pavis, le texte dramatique est au centre de la mise en scene dont
les procedes visent a le theatraliser ou a le mediatiser. (1996:187) Le
terme "mediatiser" renvoie aux notions associees au domaine de la
communication.
- Pour Michele Febvre (1995:37-41), lorsqu'elle cherche a voir quand la
danse devient theatrale, c'est « le regard de l'autre » qui marque la
theatralite. Par exemple lorsque le danseur singularise le vetement qu'il
porte pendant le processus de creation, il porte un regard sur l'etre qu'il
incarne, il le theatralise. De cette mise en rapport avec l'autre surgit le
personnage, propre a la theatralite. Ou encore le geste quotidien - par
opposition a geste code - insere par le choregraphe est une autre maniere
de montrer  la presence du regard exterieur, de l'autre.

3.1-Les composantes :

- Pour Thoret (1993:13), la theatralite comprend trois composantes : « le
texte, la performance et la spectature. »
- « C'est la copresence de l'acteur et du spectateur qui distingue le
theatre d'autres arts de la scene tels que le cinema ou le spectacle
televise. » (Yves Thoret, La theatralite : etude freudienne, Paris, Dunod,
1993:3 a partir de La theatralite dans l'¦uvre de S, Freud et ses
applications en psychanalyse, these de doctorat d'etat es lettres et
sciences humaines, 1988, sous la direction de Didier Anzieu, Universite de
Paris X - Nanterre. - 1993:2)
- «  [Š] le spectateur est pris a temoin de la scene representee. » (1993:5)

3.2- Du point de vue de la production:

-La theatralite est une maniere de representer quelque chose, concrete ou non.
- Qualite artistique et mecanismes a l'¦uvre : Si Roman Jakobson considere
que la litterarite est d'une part « la qualite artistique de certains actes
verbaux, et [d'autre part] comme les mecanismes a l'¦uvre dans cette
accession au domaine esthetique et litteraire. », Yves Thoret « propose
d'admettre que la theatralite est ce qui permet la transformation d'une
representation scenique en une ¦uvre d'art, une ¦uvre veritablement
theatrale. » (Thoret, 1993:10-11)
- Metamorphose de l'acteur (c.f. Barthes, « Le theatre de
Baudelaire »(1954), Essais critiques, Paris, Seuil, 1964:41-47; d'apres
Thoret, 1993:8)
- Transposition d'un univers
- Representation de quelque chose - texte dramatique, l'imagerie des
artistes en scene, le canevas.
- L'interpenetration de la forme et du contenu, du langage (forme) et du
narratif (contenu) grace au support qu'est le personnage (1993:4-5, d'apres
Hegel, Phenomenologie de l'esprit, vol. II, Paris, Aubier-Montaigne,
1975:247).
- Cadre spatio-temporel defini
- Presence : copresence des acteurs et des spectateurs pendant la duree du
spectacle (1993:5).
- Presence/absence : Sont presents les artistes en scene et les spectateur
en salle. Cette rencontre des acteurs et des spectateurs s'actualise grace
a l'absence d'un tier, l'univers fictif, lequel est rendu sensible -
accessible par les sens - par les procedes mise en scene et de jeu. Des
procedes d'alterite, de fabrication, d'illusion ou la presence d'elements
repose sur l'absence d'autres elements.
- « Pour [Nicholas] Evreinov [1917, Le Theatre pour soi], l'homme a un
besoin imperieux de theatraliser et de ritualiser les grandes enigmes de
l'existence, les fondements de la religion ou les grands moments de
l'histoire. » (d'apres Thoret, 1993:10)

3.3- Du point de vue de la reception:

- Presence : les spectateurs assistent a un spectacle vivant
- Impact sur le spectateur : seduction et protection par la convention de
l'illusion (Thoret,1993:5)
- Jeu de fusion/separation entre voix, langage et corps de l'acteur.
- Question d'ecart entre les elements visuels et les auditifs, de tension
des forces, de bipolarites : espace de l'autre, regard sur l'autre,
presence de ce qui n'existe pas, reel et fictif, vrai et faux.
3.4- Conditions :

- Posseder une dimension esthetique qui permette la « transformation de la
represenation scenique en une ¦uvre d'art, en representation theatrale. »
(Thoret, 1993:15)
- Posseder trois principaux materiaux : texte, performance, spectature
(Thoret, 1993:15).
- La theatralite depend de la reaction du spectateur, de sa participation
(Thoret, 1993:12).
- Identifier - quand la theatralite a ete voulue par l'autre - ou creer -
quand le sujet projette la theatralite sur les choses - l'espace de l'autre
par le regard, different du quotidien (Feral, 1988:350)
- Creer l'alterite au moyen du regard de l'autre. - voir aussi Michele
Febvre (danse-theatre)
- Le regardant determine le cadrage du regarde, son espace virtuel (Feral,
1988:351).
- Determiner par un cadrage spatio-temporel : « mise en place du sujet par
rapport au monde et par rapport a son imaginaire. » (Feral, 1988:351).

3.5- Proprietes :

- Operation cognitive, fantasmatique (Feral, 1988:351).
- Un acte performatif pose par le regardant (Feral, 1988:351).
- Generatrice de l'espace virtuel de l'autre (Feral, 1988:351).
- « 1º Un acte de transformation du reel, du sujet, du corps, de l'espace,
du temps, donc un travail au niveau de la representation;2º un acte de
transgression du quotidien par l'acte meme de la creation;3º un acte qui
implique l'ostension du corps, une semiotisation des signes;4º la presence
d'un sujet qui met en place les structures de l'imaginaire a travers le
corps. » (Feral, 1988:361, notes explicative nº 24.).
- Un système esthetique heterogene propre au theatre (Fischer-Lecter, 1992).
4- Definition
- D'apres Thoret (1993:15): « La theatralite designe la qualite qui permet,
a l'aide d'effets et de mecanismes divers, la transformation d'une
represenation scnenique, associant texte, performance et spectature, en une
¦uvre theatrale. »
- La theatralite est une maniere de "re-presenter". Le regard de l'autre
est la condition premiere; c'est grace a ce regard que surgissent deux
espaces distincts : le fictif et le reel, l'artificiel et le quotidien, le
virtuel et l'actuel.

5- Theatralite rime avec quoi ?:

* De Kina :
Theatralite rime [avec] la distance qu'on peut avoir sur un sujet, le tout
dans un cadre ludique, avec le grossissement du reel ou sa minimisation
dans le but de suxciter la reaction du sujet, etc.
* De Serge Ouaknine
THEATRALITE rime avec "demesure",  "incarnation", "presence paradoxale",
"immediatete", "genitalite masquee" a, "desir voile", "transcendance",
"verticalite flamboyante", "abyme du sens", "geste vocal", "faille",
"reparation symbolique" etc

* De Jean-Claude Vuillemin
[THEATRALITE] rime pour moi avec l'epineux probleme souleve jadis par le
concept de "litterarite" inherent a la litterature! Ceci dit, il me parait
toutefois possible d'avancer que "theatralite" rime aussi avec un retour
reflexif sur elle-meme de la convention theatrale; une mise en evidence du
medium. Ceci permet, en particulier, de cerner de facon plus precise le
concept de "spectacularite" et ainsi d'arriver a mieux definir, en ce qui
me concerne, la dramaturgie baroque francaise.
* De Christine CARRERE SAUCEDE
THEATRALITE rime avec jeu : jeu du corps, jeu de mots,avec les objets, jeu
avec les lecteurs, les spectateurs, entre acteurs ...
* De Suzanne Toczyski, Sonoma State University
 THEATRALITE rime avec IDENTITE sinon HUMANITE.
(J'enseigne un cours qui s'appelle "All the World's a Stage: Theatricality
and the Everyday" qui traite de ce sujet.)
* "Biere et pelures de patates"
- Jeu des contraires; verites paradoxales; contraires stimulants et
logiques; duree de presence; dire et resister; flux et resistance; demesure
controlee; descendre dans le torrent sans etre noye.
- Habitude du regard et de l'entendement. La theatralite est manifeste dans
un texte dramatique, dans une representation scenique, dans le jeu de
l'acteur, mais aussi dans un tableau, un film, une musique, une danse, une
photographie, etc.
- LE METTERUR EN SCENE THEATRALISE, IL TRANSFORME EN 3D CE QUI EST EN 2D ET
CE QUI EST NON VISIBLE AU MOYEN DE JEUX DE LANGAGES. CES LANGAGES ETANT
CEUX DU CORPS, DE LA PAROLE ET DE LA VOIX, DE LA SCENOGRAPHIE (FORMES,
COULEURS, LUMIERES, ESPACE (ARCHITECHTURE, POINT-LIGNE-PLAN,) DE LA
MUSIQUE, ETC., PEUVENT ETRE REGROUPES EN 2 CLASSES : LES ELEMENTS VISUELS
ET LES ELEMENTS SONORES, DU POINT DE VUE DE LA PRODUCTION, OU AUTIDITIFS,
DU POINT DE VUE DE LA RECEPTION
- La theatralite peut etre spatiale, temporelle, expressive, visuelle,
sonore, elle est presente dans l'enonciation theatrale, dans la circulation
de la parole, dans le rapport personnage/acteur et ses enonces, et
finalement, dans toute artificialisation de la representation.
- LA REPRESENTATION, SI ON S'ENTEND SUR LE CONCEPT COMME ETANT LE RESULTAT
D'UNE ACTION D'UN AGENT SUR UN OBJET, EST EN SOI UNE ARTICIFICIALISATION DE
CET OBJET, UNE FABRICATION A PARTIR DE MATERIAUX DONT LES PROPRIETES SONT
VARIABLES, DE SOURCE NATURELLE OU NON NATURELLE.

Cordialement,

!!!!!!!!!!!
 ^   ^
 @  @
  ..
  0 ~

Christiane Gerson
PhD,études et pratiques des arts (rédaction)
Universite du Quebec a Montreal

cgerson@rocler.qc.ca
20 rue Recollet
Salaberrry-de-Valleyfield
Quebec, Canada, J6S 2H5