référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-03/msg00033.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Le narrateur au théâtre. Alvina Ruprecht



jean paul Tenant writes:
> 
> 
> --------------2B0FC2C8E3631F0FE6EEE68E
> Content-Type: text/plain; charset=iso-8859-1
> Content-Transfer-Encoding: 8bit
-------------------------------------------------------> 
Salut...encore...			
Il faudrait voir The Glass Menagerie (La Menagerie de verre) de Tennessee
Williams ou le frere  a
une fonction de narrateur..Il s<agit d,un retour en arriere ou la memoire
du fils/frere reconstitue les evenements qui ont provoque son depart de la
maison maternelle...En fait, ici le narrateur est celui qui cree la piece..
a partir de son imaginaire...et les fragments mnemoniques. 

 Voir aussi  Our Town...(en francais??) de Thornton
Wilder ou un des personnages inscrits dans la piece est le narrateur...		
Il cree les personnages, evoque les lieux etc...un peu comme le conteur...
qui voit ses histoires se materialisent devant ses yeux.  Je dirais que le
rapport entre narrateur et theatre se retrouve beaucoup plus proche du
conteur que du 'narrateur' ...le conteur issu des traditions orales
depositaire de la memoire collective d'un groupe...c'est de ce cote-la
qu'il faudrait peut-etre chercher...

 cordialement 
Alvina
Ruprecht

 ============================================================


			> Salut,
> Dans son adaptation des Possédés de Dostoïevski, Albert Camus utilise un personnage Anton Grigoreiev qu'il appelle le Narrateur. Celui-ci est le premier personnage à entrer en scène
> pour présenter les évenements qui vont se dérouler sous les yeux des spectateurs.
> Cette adaptation a demandé beaucoup de travail à Camus : avec ses 23 personnages, ses 7 décors et ses 22 tableaux, la représentation durait initialement 4 heures 20. Camus l'a remaniée
> et le rôle du narrateur a tout particulièrement contribué au développement rapide et clair de l'action.
> Voilà, j'espère que cela t'aidera...
> Virginie LUPO
> 
> =?iso-8859-1?Q?Liliane_Schra=FBwen?= a écrit :
> 
> > Anouilh l'appelle "le ch?ur" (Antigone).
> > Giraudoux, dans Electre, invente pour cela un personnage, le jardinier.
> > Il me semble qu'à part des cas ponctuels où l'auteur crée ainsi un personnage de narrateur (qu'il nomme comme il l'entend), il n'y a pas de narrateur proprement dit au théâtre ? ? ?
> > Liliane Schraûwen
> >
> > -----Message d'origine-----
> > De:     Manuel Thomas [SMTP:manuelt@aei.ca]
> > Date:   mercredi 10 mars 1999 21:35
> > À:      Liste de discussion en francais sur le theatre
> > Objet:  Le narrateur au théâtre.
> >
> > Salutations à vous tous,
> >
> >     Une simple question apparemment anodine mais qui semble en faire
> > hésiter plus d'un... Selon vous, le "narrateur" du récit ou du roman
> > change-t-il de nom au théâtre ? Autrement dit : comment devrait-on
> > appeler l'instance narrative qui "narre" les didascalies et/ou les
> > indications scéniques dans une oeuvre dramatique ?
> >
> > Je vous remercie déjà pour vos réponses et suggestions éclairées,
> >
> > Manuel Thomas
> > Étutiant à la maîtrise
> > Université de Montréal.
> >
> >   ------------------------------------------------------------------------
> >
> >    Part 1.2    Type: application/ms-tnef
> >            Encoding: base64
> 
> --------------2B0FC2C8E3631F0FE6EEE68E
> Content-Type: text/html; charset=us-ascii
> Content-Transfer-Encoding: 7bit
> 
> <!doctype html public "-//w3c//dtd html 4.0 transitional//en">
> <html>
> Salut,
> <br>Dans son adaptation des <u>Poss&eacute;d&eacute;s</u> de Dosto&iuml;evski,
> Albert Camus utilise un personnage Anton Grigoreiev qu'il appelle le <b>Narrateur</b>.
> Celui-ci est le premier personnage &agrave; entrer en sc&egrave;ne pour
> pr&eacute;senter les &eacute;venements qui vont se d&eacute;rouler sous
> les yeux des spectateurs.
> <br>Cette adaptation a demand&eacute; beaucoup de travail &agrave; Camus
> : avec ses 23 personnages, ses 7 d&eacute;cors et ses 22 tableaux, la repr&eacute;sentation
> durait initialement 4 heures 20. Camus l'a remani&eacute;e et le r&ocirc;le
> du narrateur a tout particuli&egrave;rement contribu&eacute; au d&eacute;veloppement
> rapide et clair de l'action.
> <br>Voil&agrave;, j'esp&egrave;re que cela t'aidera...
> <br>Virginie LUPO
> <p>=?iso-8859-1?Q?Liliane_Schra=FBwen?= a &eacute;crit :
> <blockquote TYPE=CITE>Anouilh l'appelle "le ch?ur" (Antigone).
> <br>Giraudoux, dans Electre, invente pour cela un personnage, le jardinier.
> <br>Il me semble qu'&agrave; part des cas ponctuels o&ugrave; l'auteur
> cr&eacute;e ainsi un personnage de narrateur (qu'il nomme comme il l'entend),
> il n'y a pas de narrateur proprement dit au th&eacute;&acirc;tre ? ? ?
> <br>Liliane Schra&ucirc;wen
> <p>-----Message d'origine-----
> <br>De:&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Manuel Thomas [SMTP:manuelt@aei.ca]
> <br>Date:&nbsp;&nbsp; mercredi 10 mars 1999 21:35
> <br>&Agrave;:&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Liste de discussion en francais
> sur le theatre
> <br>Objet:&nbsp; Le narrateur au th&eacute;&acirc;tre.
> <p>Salutations &agrave; vous tous,
> <p>&nbsp;&nbsp;&nbsp; Une simple question apparemment anodine mais qui
> semble en faire
> <br>h&eacute;siter plus d'un... Selon vous, le "narrateur" du r&eacute;cit
> ou du roman
> <br>change-t-il de nom au th&eacute;&acirc;tre ? Autrement dit : comment
> devrait-on
> <br>appeler l'instance narrative qui "narre" les didascalies et/ou les
> <br>indications sc&eacute;niques dans une oeuvre dramatique ?
> <p>Je vous remercie d&eacute;j&agrave; pour vos r&eacute;ponses et suggestions
> &eacute;clair&eacute;es,
> <p>Manuel Thomas
> <br>&Eacute;tutiant &agrave; la ma&icirc;trise
> <br>Universit&eacute; de Montr&eacute;al.
> <p>&nbsp; ------------------------------------------------------------------------
> <p>&nbsp;&nbsp; Part 1.2&nbsp;&nbsp;&nbsp; Type: application/ms-tnef
> <br>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Encoding:
> base64</blockquote>
> </html>
> 
> --------------2B0FC2C8E3631F0FE6EEE68E--
>