référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-04/msg00021.html
     Chronologie       
     Conversation       

R: La Femme du boulanger Yannick Legault



Bonjour, ici Yannick Legault du Théâtre du Trident à Québec,

Nous montons la pièce "La Femme du boulanger" du 27 avril au 22 mai
prochain. J'ai répondu directement à Pierre Villiers, mais comme j'ai
une question qui s'adresse à tout le monde, voici aussi mes réponses au
sujet de "La Femme du boulanger".

Voici d'abord ma question.
Le comédien qui interprète le rôle d'Aimable le boulanger, Jean-Jacqui
Boutet, aimerait poser quelques questions à Michel Galabru, qui a
interprété le personnage à plus d'une centaine de reprises. Y aurait-il
un moyen de le contacter personnellement ?

Vous pouvez me répondre à mon adresse personnelle, maryane@videotron.ca
ou au théâtre au trident@sympatico.ca.

> Objet: La femme du boulanger

> Bonjour,
>
> Quelqu'un pourrait-il me dire quand a été créée sur scène "La femme du
> boulanger" de Pagnol et avec quelle distribution ?

C'est effectivement Jérome Savary qui a mis en scène le texte théâtral
de Pagnol, le 12 septembre 1985 au Théâtre Mogador. Vous allez retrouver
l'ensemble des informations dans "L'Avant-Scène-Théâtre" no. 775, le
premier octobre 1985. Jérome savary raconte l'histoire du choix du texte
: " J'ai lu un jour dans une collection de poche le scénario du film, et
Pagnol avait cette particularité ; il écrivait ses scénarios comme si
c'étaient des pièces de théâtre. Il indique pratiquement les mouvements
de scène, il décrit les décors. (...) Et j'ai eu envie de monter "La
Femme du boulanger" il y a déjà cinq ou six ans. J'avais fait auprès de
Madame Pagnol un premier essai, qui s'était révélé, non pas négatif,
mais neutre ; c'est-à-dire que je n'avais eu aucune réponse. " Par la
suite, Michel Galabru s'est intéressé au projet. " Il (Galabru) nous a
appris à ce moment là que Pagnol lui-même, il y a une quinzaine d'années
déjà, lui avait demandé de jouer Aimable le boulanger et qu'il avait
refusé. " Jérome Savary a fini par le convaincre et "l'accord de Galabru
a entraîné celui de Madame Pagnol. Elle m'avait appris à ce moment là
qu'il existait une pièce de théâtre, alors que j'avais l'intention de
monter le scénario du film. (...) la pièce est grosso modo le scénarion
du film, un peu simplifié. J'ai demandé l'autorisation de réinjecter
dans la pièce quelques petites scènes du film. "

> Pagnol a tourné le film en 1938 basé sur une nouvelle de Jean Giono "Jean
> le Bleu", mais je ne sais même pas si Pagnol a vu sa pièce montée sur scène.

Je ne crois pas que Pagnol a vu sa pièce jouée. Les droits n'avaient
jamais été cédés.
> Jérôme Savary affirme l'avoir créée en 1985 avec Michel Galabru, mais je
> sais que cette pièce a été jouée dans les années 60 ou 70.

Je n'ai pas d'information à ce sujet, mais je sais ce qui suit de la
version de Giono. Cet extrait est tiré d'un article de notre programme
de soirée signé Roger Cornet qui s'intitule "La Femme du boulanger ;
l'histoire derrière l'histoire ".

 "Par défi ou par provocation (mais comment un écrivain pourrait-il
exprimer son mécontentement autrement qu'en écrivant) Giono, exaspéré
que Pagnol veuille adapter pour le théâtre son film "La Femme du
boulanger", décide de faire lui-même une pièce de théâtre sous ce
titre.  Il s'y met le 9 août 1941 et aura achevé le 1er janvier 1942.
C'est une erreur de jugement, le film tourné avec Raimu est si célèbre
qu'il est impossible de reprendre le titre sans provoquer de confusion.
Pagnol, furieux d'apprendre que Giono voulait réutiliser pour sa pièce
le titre du film, voulut, dit-on, lui faire un procès.  Mais ses amis et
ses avocats l'en dissuadèrent, c'est sous ce titre qu'avaient paru à
l'origine en revue les pages de Jean Le Bleu qui sont à l'origine de
tout.
La pièce de Giono sera jouée au théâtre au printemps 1944 et n'aura
aucun succès de critique ni de public.  Après la parution du texte en
1943, Pagnol qui connaissait mieux que Giono le "métier" lui écrira : "
Tu as beaucoup trop d'orgueil pour reconnaître que ta Femme du
boulanger, qui est une œuvre remarquable, n'est pas une bonne pièce. "

Voilà pour ce que l'on sait.

Yannick Legault, adjoint artistique du Théâtre du Trident