rfrence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-06/msg00006.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: applaudissements Costas Ferris




> From: Egervari, Tibor <tegevari@uottawa.ca>
> To: Liste de discussion en francais sur le theatre <queatre@uqam.ca>
> Subject: Re: applaudissements
> Date: , 1  1999 8:15 
> 
> Je me suis pose la meme question, il y a quelque temps, mais je ne suis
pas
> all bien loin. Ce que je dis donc est ce qui reste apres avoir tout
oublie....
> Tibor Egervari

En ce qui concerne la Grece, et l'Orient en general, ce qu'est interessant
et de suivre le passage de "bruitages" ou applaudissements, de la tradition
populaire au theatre bien articule -j'allais dire bien tempere!

1. Donc, en Egypte, et dans plusieurs autres pays Africains et Arabes, le
"dragon" qui mange la Lune ou le Soleil pendant une Eclipse, doit etre
chasse par des tambours battants!
C'est de meme qu'on fait depuis toujours en Grece, pour chasser les
"Kallikantzaroi", petits demons qui sortent les nuits des Equinoxes.
Il est clair, que "faire du bruit" c'est pour epouventer et chasser les
"demons du silence", les demons inquietants de la nature et la nuit.

2. Il faut bien tenir en compte sur le plan philosophique, le Champs
d'Interraction (qu'on retrouve dans l'Alchimie) de Platon, decrit dans
"Symposion" (Le Banquet), "Politeia" (La Cite, souvent traduit en
Republique) et "Timaeus" (livre sacre des Soufis). 
C'est le Monde des Idees, habite par le monde des "demons", un monde
interactif entre l'homme et le Cosmos, le "nai" et le "non-nee"
(Boudhisme), le "bati" et le "non bati" (Orthodoxie).
C'est dans ce monde qu'habite Eros (Amour) et evidemment sa cousine Eris
(la Haine).

3. "Di elaiou kai fovou perainoussa tin ton tiouton pathimaton catharsin",
je cite la citation celebre d'Aristote (Poetique), qui concerne la fin
(apres l'Exode) de la tragedie, qui comprend les notions de la Peur, du
Pathos et de la Catharsis. Il est evident pour nous, que la representation
theatrale a un impact magique, qui provoque a la fin une liberation des
Esprits (bienfaiteurs ou malfaiteurs, un Esprit est toujours un Demon, en
grec c'est le meme mot) et les spectateurs doivent les... chasser. Dans le
cas ou la representation theatrale n'a pas reussit de declencher le monde
des mysteres, on peut... ne pas applaudir, car il n'ya rien a chasser!

Costas Ferris