référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-07/msg00031.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Critique Robert Boisclair



Bonjour,

Mais le billet d'honneur ne rend compte que de cela! De l'humeur du
«critique».  À mon avis, une critique doit s'appuyer non pas juste sur des
humeurs mais aussi sur des faits, des réalisations, des erreurs, bref des
qualités et des défauts.  Le billet d'humeur ne peut donc rendre compte que
d'une humeur (pui peut très bien être celle du moment) et négliger de
merveilleux moments de la pièce (des éclairages splendides, un travail
collossale de mise en scène,...).  De plus, le critique doit mettre en
perspective l'oeuvre, amener des références, etc...  J'ai eu le printemps
dernier une courte discussion avec des critiques européens et ils voyaient
le travail du critique comme celui d'un regard extérieur (ici on dirait
l'oeil extérieur) qui vient enrichir, compléter le travail des artistes...
et je crois c'est exactement comme ça que le travail de critique doit se
faire... mais encore une fois ce n'est qu'une opinion parmi d'autres...

Robert Boisclair

>Il est naturel pour un critique de chercher a definir des criteres objectifs
>d'appreciation d'un spectacle theatral mais ceux-ci, s'ils peuvent être
>utiles, ne rendent pas compte de l'essentiel du ressenti lors d'une
>représentation : le charme ou l'ennui, qui sont bien de l'ordre de l'humeur.
>On peut etre conscient des imperfections d'une représentation amateur sans
>que cela n'altère le charme d'une fraîcheur de jeu qui fait que "cela
>marche", que le theatre est bien la. Inversement, un spectacle "pro" des
>plus lecher peut etre d'un ennui mortifere parce que sans ame, parce que les
>acteurs ne sont que techniques, parce que.... Peut-on objectiver ce qui fait
>que cela marche ou pas ? Je n'y vois qu'une reponse statistique (ex: cela
>marche pour 70% des spectateurs), mais de cela, d'une certaine maniere, le
>billet d'humeur rend compte.
>J. Reinert
>Em : jreinert@wanadoo.fr
>Site "jr dramaturgie" :    http://perso.wanadoo.fr/jean.reinert/
>
>>

«La vie est trop courte pour ne pas dire les vraies affaires»