référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-10/msg00050.html
     Chronologie       
     Conversation       

Tartuffe aujourd'hui Christian Allegre




Une mise en scène du Tartuffe qui en éclaire l'actualité. Peut être utile
pédagogiquement :

Dans le Petit Bouquet:
> PARIS SUR SCENE ......
 Retrouver une mise en scène de Jean-Marie Villégier est un plaisir. Ce
metteur en scène aime le XVIIe siècle et sait faire partager cet amour.
Il y a deux ans, il avait monté à l'Athénée, « l'illusion comique » de
Corneille. Un spectacle de magie, de rêve, d'humour. Bref, un hymne au
théâtre.  Avec « Le Tartuffe », c'est un texte censuré en son temps qui a
traversé trois siècles pour nous parler de liberté. Si la pièce débute sur
une musique baroque, on est surpris de découvrir un décor et des costumes
contemporains. Années 1930-40... A la radio, on entend parler du Front
populaire ou de bombardements aériens. Le Tartuffe serait donc autre chose
qu'un classique scolaire ? Il nous parlerait de notre siècle,
interpellerait notre mémoire. Celle d'une époque noire. Noire comme le
décor - cuisine aux murs noirs, lumière grise. Avec au milieu, un escalier
massif, vu de dos, qui monte aux appartements. Là où se trouve Tartuffe.
La distribution est brillante et Orgon, le père crédule, joué par
Jean-Marie Villégier, est un bon bourgeois qui fait dans l'humanitaire -
quête et ramassage de vieux vêtements. Tiens, de l'humanitaire ! Encore un
rappel de notre quotidien...  Grâce à ce décalage dans le temps, à cette
mise en perspective, notre esprit voyage entre le XVIIe, les années 40 et
évidemment, notre fin de siècle. Difficile dans ces conditions de ne pas
se demander : « qui sont les imposteurs contemporains qui nous entourent
et nous dupent. Avec les meilleures intentions du monde, combien de
chèques en blanc donnons-nous à ces tartufes. »

« Le Tartuffe » de Molière. Mise en scène, Jean-Marie Villégier au théâtre
de l'Athénée. Du 28 septembre au 6 novembre. Tél. 01 53 05 19 19



--
Christian ALLEGRE
Universite de Montreal
allegre@ere.umontreal.ca

  Our writing instruments contribute to our thoughts -- Nietzsche