référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-11/msg00055.html
     Chronologie       
     Conversation       

La Critique: une petite contribution Bulik



Salut à tous!
 
Je pense qu'il faut faire une distinction entre la Critique et  le simple compte rendu (review) critique à propos d'arts et spectacles que l'on  trouve dans la presse écrite et
dans les média électroniques. La Critique avec majuscule est disparue de l'univers des media. Elle a perdu son espace pour les reviews et c'est cela que l'on trouve sur Télérama,
Le Monde , Libération, par exemple. Les temps de globalisation passent comme un rouleau compresseur sur la Critique car  le néo-libéralisme ne supporte pas le pluralisme de grilles qui faisaient la richesse intelectuelle des seventies. Ce n'est pas un hasard donc que la Critique se réfugie, des nos jours, dans l'espace académique car elle ne se réduit pas à cette formule du "j'aime, je n'aime pas" ou - ce qui est pire - de raconter des détails piquants d'un film, d'une pièce, ou encore la vie aventureuse des stars pour vendre mieux son journal.
Je suis donc d'accord avec ce qui a écrit ici Gilda Draganescu. La Critique est fruit d' une analyse pour laquelle ont peut utiliser certains paradigmes de comprehension du texte dramatique. Il reste à dire que toute analyse est une lecture. Mais une lecture scientifique destinée à illuminer le texte (la pièce).
Rien à voir avec l'humeur ou la mauvaise humeur de celui qui écrit. 
Encore, pour être juste, il fallait ajouter  ce qu'il faut attendre d'un critique d'art:
1. D'abord qu'il soit à la hauteur de l'oeuvre. 
2. Qu'il  aît de connaissances historiques et esthetiques - maîtrisant les codes de base de l'auteur, de son époque, de son oeuvre.
3. Le bon critique est celui qui nous fait voir quelque chose que nous connaissons d'une façon inouïe et plus intéressante.
S'il est ainsi, on peut donc attribuer au critique un rôle de créateur.
Qu'il en soit ainsi!
 
Linda Bulik
bulik@sercomtel.com.br