référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-11/msg00097.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: recherche information relative au choeur dans le théâtre frrra



Quelques remarques en vrac sur la Tragédie antique et l'usage du choeur... 

De tous temps, l’homme n’a cessé de s’interroger sur le grand mystère que représente pour lui la vie, le destin, le cosmos. Face à des questions sans réponses, l’homme est terriblement seul. Mettant en scène ces forces qui le dépassent, ses peurs, ces passions, ses folies, le héros tragique se confronte à l’inévitable en espérant encore et encore résoudre les contradictions qui le déchirent. La Tragédie rejoue ce mystère sacré de la Vie et de la Mort en invoquant les dieux qui sans cesse nous rappellent notre condition. Elle pose la question du choix et de la liberté devant le destin. Soumis ou libre, l’être tragique devient le lieu physique des conflits qui le nouent, mais c’est en se tenant droit, entre ciel et terre, en regardant le destin dans les yeux, qu’il dit non à la tyrannie divine, se révolte contre la destinée, contre la loi des dieux ou celle des hommes, assume un désir de vengeance et de justice, se laisse aller la passion du pouvoir... Avec Antigone, Électre, Oreste, Clytemnestre, Hécube et les Troyennes, Médée... vivent leur passion sans demi-mesure et jusqu’à l’insupportable. La force des sentiments vécus s’exprime dans leur parole et dans la parole d’un choeur qui intervient pour prendre le relais de cette violence et d’un vide sans fond. Par le choeur, l’homme découvre ce qui le lie au monde. Il se rassemble, tel les foules autour des tribuns, dans un choeur qui parle d’une seule voix, d’une seule parole. Le choeur organise l’espace et le temps de la tragédie, il la structure. Il appelle le héros tragique, il l’attend, il porte à l’extérieur l’espace intérieur et la douleur du héros, il rend supportable la béance au cœur de l’être. Ou il l’attire dans ses filets... quand les dieux se moquent des hommes, celui-ci se tourne alors vers le diable laissant ainsi la place au rire cruel du bouffon.

 

LE CHOEUR (Corps, voix, texte)

Le choeur est un corps qui bouge organiquement comme un être vivant. Il est composé d’individus mais qui ne fonctionnent pas individuellement.

C’est une forme (structurée ou non) à l’intérieur de laquelle chacun occupe au moment une place qui est la sienne. Chacun est responsable de l’ensemble sans en porter totalement la charge. Les possibilités de forme et de mouvement sont variées. Le choeur peut se morceler en plusieurs unités autonomes mais toujours réunies par un " choryphée ", un centre de gravité, une résonance commune.

* Il s’agit d’aborder l’acte théâtral de manière organique, par le biais du corps en mouvement, de la voix, du rapport au partenaire et à l’espace.

* Il s’agit d’entrer dans l’univers des mots et de l’écriture par un travail de recherche sur la résonance et la dynamique d’un texte, sur la façon dont un texte remplit et bouge dans l’espace, individuellement ou à l’intérieur d’un choeur.

* Le choeur agrandit, rythme et organise l’espace de jeu et l’espace sonore. Il le charge d’une présence qui porte au delà de l’anecdote le sentiment et la parole d’un seul.

 

Fransoise Simon
Tél.: 514/ 596-0329
Email: frrra@msn.com