référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-07/msg00018.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: FORMER L'ARTISTE PAS LE PUBLIC Emile Lansman



At 17:59 09/07/00 -0700, Serge Ouaknine wrote:
>Je suis persuadé que ce n'est pas dans ce sens coercitif que Lansman
imagine «former le regard» du public.

R/
Ben tiens... non bien sûr !

Je suis volontairement resté au balcon dans cette intéressante discussion
que j'ai involontairement lancée. Je veux donc aujourd'hui non pas réagir,
mais formuler les quelques remarques (parmi bien d'autres) que m'inspire ce
que j'ai lu.


Quand on programme 14 "ateliers" encadrant plus de 20 spectacles...

quand on choisit des hommes de terrain (trois metteurs en scène au parcours
différents et multiples) pour animer le groupe...

quand on privilégie des stratégies actives en essayant de trouver un fil
rouge différent pour chaque atelier...

quand on est certain - par expérience - qu'une dizaine d'invités liés aux
créations programmées viendra rencontrer le groupe à la demande des
participants selon les questions qui se poseront...

et quand on envisage d'utiliser un choix significatif d'extraits de la
présente belle discussion pour évoquer avec le groupe la question au coeur
du débat...

...je ne pense pas que c'est à usage d'endoctrinement ou
"d'intellectualisation" de la relation "scène/salle" !


Je ne peux cependant m'empêcher de constater une fois de plus combien
grande est la tendance à se braquer sur sa propre perception très
égocentrique des mots... sans imaginer qu'il est peut-être possible d'y
mettre autre chose.

Avez-vous remarqué que si j'ai souvent été cité (avec beaucoup
d'amabilité), personne ne m'a vraiment interpellé pour savoir ce que mes
collègues et moi-même mettions sous les termes incriminés ?

Je ne possède aucune vérité, mais j'ai la chance de naviguer entre les
"salons où l'on cause" et le "terrain où l'on vit" ! Et je ne peux
m'empêcher, face aux questions qui surgissent de tenter de trouver des
solutions sans doute sans cesse remises en cause.

Niera-t-on ici par exemple que s'il est des spectacles qui vont directement
vers le public, d'autres demandent de sa part un bout de chemin ? Et que
pour faire ce bout de chemin, il faut à la fois savoir marcher ET AVOIR
ENVIE de marcher.

Niera-t-on aussi que dans de nombreux lieux, la première catégorie de
spectacles est en train d'occuper une part sans cesse croissante, laissant
à la seconde un espace de plus en plus confidentiel ?

En ce sens, est-ce un crime de vouloir tenter de créer un peu d'appétit
chez une minorité (ne rêvons pas !) de spectateurs pour la seconde
catégorie de spectacles en les aidant à faire les premiers pas ? En mettant
de leur côté un certain nombre de chances pour que l'effort accepté et le
risque pris soient récompensés par un plaisir intime et profond de
découvrir, au détour du chemin, un petit peu d'un soi différent ?

J'aime le théâtre (les théâtres devrais-je dire) parce qu'il me résiste ;
parce qu'il dit des choses que je ne veux pas entendre... mais que je suis
finalement heureux d'entendre ;parce qu'il me parle autant de moi que des
autres ; parce qu'il me redonne à la fois l'image de l'ordre et du désordre
dans une société "politiquement correcte" dans les mots, profondément et
"complexement" laxiste dans les faits ; parce que parce que parce que...

Pour moi, former (mot apparemment tabou pour certains !!!) des spectateurs,
c'est leur permettre de voir au-delà du visible, d'entendre au-delà de
l'audible, de rêver au-delà du rêve, de mourir au-delà de la mort...
symbolique, qu'on se rassure !

En cela, je me sens "formateur", "médiateur" (autre mot si décrié) et
heureux, sinon fier, de l'être.

Mais ni censeur, ni castrateur, ni endoctrineur !

Cordialement,




...................................
Emile Lansman
Editeur/diffuseur
Asso. belge theatre/education
Centre des Ecritures Dramatiques WB
http://www.gate71.be/~lansman
...................................

-------------------------------------------------------------------------
This email server is running an evaluation copy of the MailShield anti-
spam software. Please contact your email administrator if you have any
questions about this message. MailShield product info: www.mailshield.com

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--