référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-09/msg00005.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: SALTIMBANQUES serge ouaknine



Cher Thomas

Note personnelle:
Pour ma part je crois très cohérente cette explication de saut sur
l'autel, le Talmud décrit déjà que sur le parvis du Temple de
Jérusalem (voila 2000 ans)  , lors de la fête canavalesque de Pourim,
certains rabbis acrobates faisaient de sauts et marchaient têtes en
bas sur les doigts tendus  pour montrer par la joie et la prouesse
leur amour pour Dieu...
L'acrobatie a été originellement (en Chine ) une manière de démontrer
les lois cosmiques.... 

Voici aussi ce qui dit le Grand Robert

SALTIMBANQUE [saltëbäk] n. 
 
XVIe; ital. saltimbanco «saute-en-banc». – aussi Banquiste.

? 1. Personne qui fait des tours d'adresse, de souplesse, des
acrobaties en public, dans les foires, etc. > Acrobate, baladin,
banquiste, bateleur, équilibriste, funambule, jongleur (– Faiseur,
cit. 5; gymnastique, cit. 11; paillasse, cit. 5). Boniment, parade de
saltimbanques. > Bouffon, clown, pitre. Baraque, théâtre ambulant de
saltimbanques. > Tréteau; forain (2.). «Une vaurienne, une
saltimbanque, une fille d'Opéra» (Balzac, la Cousine Bette, Pl., t.
VI, p. 237).
 
? 2. (1649). Fig., vieilli. Péj. Personnage bouffon, orateur
ridicule. - Personnage à l'agitation stérile. > Charlatan (– Raison,
cit. 37).
SALTIMBANQUE [saltëbäk] n.

? 1. Personne qui fait des tours d'adresse, de souplesse, des
acrobaties en public, dans les foires, etc. > Acrobate, baladin,
banquiste, bateleur, équilibriste, funambule, jongleur (– Faiseur,
cit. 5; gymnastique, cit. 11; paillasse, cit. 5). Boniment, parade de
saltimbanques. > Bouffon, clown, pitre. Baraque, théâtre ambulant de
saltimbanques. > Tréteau; forain (2.). «Une vaurienne, une
saltimbanque, une fille d'Opéra» (Balzac, la Cousine Bette, Pl., t.
VI, p. 237).
 
? 2. (1649). Fig., vieilli. Péj. Personnage bouffon, orateur
ridicule. - Personnage à l'agitation stérile. > Charlatan (– Raison,
cit. 37).
s

Au bout, à l'extrême bout de la rangée de baraques, comme si,
honteux, il s'était exilé lui-même (...) je vis un pauvre
saltimbanque, voûté, caduc, décrépit, une ruine d'homme, adossé
contre un des poteaux de sa cahute.
BAUDELAIRE, le Spleen de Paris, XIV, «Le vieux saltimbanque».


En passant devant la porte de Reims, j'ai rencontré une de ces
énormes voitures de saltimbanques qui promènent de foire en foire
toute une famille artistique, son matériel et son ménage. 
NERVAL, Promenades et souvenirs, VIII.


bien à vous 
Serge Ouaknine


> Bonjour,
> 
> Quelqu'un peut me dire quel est l'origine du mot "Saltimbanque" ? 
> Certains disent "Saltimbanco", d'autres parlent de "Saltar in banco
> " qui voudrait dire sauter sur l'autel en grec ancien... 
> 
> Si vous avez la réponse et l'orthographe écrivez-moi.
> 
> un grand merci
> Nancy Thomas
> 
> Nthomas@rocler.qc.ca
> 
> 
> 
> 




=====
Serge Ouaknine - Montpellier - France

Email : Serge_Ouaknine@Yahoo.fr 
Sites Internet via :  http://www.khryss.net/r34424/kdr02.html

___________________________________________________________
Do You Yahoo!?
Achetez, vendez! À votre prix! Sur http://encheres.yahoo.fr

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--