référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-10/msg00077.html
     Chronologie       
     Conversation       

Réf. : Re: Theatre d'extreme droite Kina.Konto





Je vais complèter les propos de Costas Ferris quand il parle de la condition du
spectacteur au ballet classique.  Cette forme d'exclusion constitue en soi un
acte d'extrème droite.   À mon avis, cela s'est étendu jusque même dans la
catégorisation des styles.  Tout ce qui est classique est réservé à la
bourgeoisie (le coût du billet n'est pas en fonction de la bourse de tout le
monde), le ballet moderne et contemporain, sont plus accessibles, mais faut-il
dire pour cela qu'on y trouve pas d'écritures chorégraphiques d'extrème droite?
Les spécialistes de la danse pourront en parler longuement.

Mon intervention porte sur les propos de M. Ouaknine:  La frontière entre le
rituel qui purge l'âme en laissant au désir une aura lumineuse.....

Je voudrais dire à M. Laurent Bouchain qu'en plus ce que M. Ouaknine et tous les
autres vous ont dit, il existe plusieurs cousins d'Hitler dans le monde.  La
majorité trouve l'expiation dans l'écriture dramaturgique.   À titre d'exemple:

1. Béâtrice du Congo, écrite par  Bernard Dadié(Côte d'Ivoire).   Cette pièce
parle de l'arrivée des portugais au Congo, et de tout ce qu'ils ont fait jusqu'à
brûler la jeune fille qui avisait le roi Mani Kongo de la perfidie de ceux qu'il
appelait ses frères...

2. Eyenga, écrite par Kompani wa Kompani (Zaïre), relate les tribulations d'une
jeune épouse accusée d'adultère et torturée par ses coépouses

3. Tois prétendants...Un mari, de Oyono Mbia(Cameroun), parle des mariages
forcés et des astuces développés par les jeunes filles pour échapper aux
ambitions de leurs parents...

Toutes ces pièces de théâtre peuvent se trouver à la Maison des cultures du
monde à Paris ou aux éditions Actes du Sud.  Je n'ai pas les coordonnés exactes.

Je ne dis pas que ces auteurs sont fachistes, mais les personnages qu'ils
mettent en scènes le sont.  On sait cependant que l'auteur transmet sa vision du
monde dans son oeuvre.   Dans plusieurs comédies, qu'on pourrait qualifier
d'écriture de gauche, on rit de maladresse, des anomalies des autres...Cette
jouissance par le rire, n'est-ce pas la critique de la pensée de la droite?

Et les rites d'excorcismes (Zebola), les rites initiatiques(Circonsition,
Excision) etc... La personne qui doit subir l'initiation ou que l'on doit
excorciser: on purge l'âme, on recherche la pureté, mais à quel prix?  Il leur
faudra mériter le passage, subir des épreuves, pire que la torture....Toutes ces
pratiques sont une transposition de la pensée d'extrème droite.....
Et le sacrifice?  Tout se joue sur la relation qu'on peut établir entre celui
qui commande le sacrifice et le sacrifié.  L'un a le pouvoir, et l'autre la
victime.  L'écriture dramaturgique va conduire le spectacteur à accepter que le
sacrifice est le salut pour le sujet, et on jouit devant la mort.

Kina

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--