référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-11/msg00023.html
     Chronologie       
     Conversation       

A propos du monologue de Sagnarelle serge ouaknine



Cher ami,
Vous avez raison de souligner que Sganarelle n'est pas si sot qu'il
parait...mais il y a aussi dans le négoce interne du texte, un jeu de
mise en scène incluse par le rebondissement même du texte.
 Dans la première partie de son boniment, Sganarelle, miroir négatif
de Dom Juan, parle de lui-même, de sa propre condition de valet et,
ensuite ( fin de la démonstration)  il renvoie à Don Juan, son alter
ego, son maître, ce que lui, Sganarelle en perçoit. Loin d'être
l’expression d’un sot qui ne sait pas raisonner, le discours est
stratégique et révèle l'un des procédés du comique chez Molière : la
rhétorique absurde du langage  qui dissocie, en les faisant
apparaître, les différentes conditions humaines qui séparent nobles,
bourgeois et valets. D'une certaine façon, ce qui s'énonce ici, par
la bouche raisonneuse et aberrante de Sganarelle est une exposition
de ’’conscience de classe’’. Le valet ( incarnation d'une éthique
saine portée par le peuple et donc par lui même) est frugale et ne
peut se payer le libertinage des nobles. En fin de discours,
Sganarelle renvoie Don Juan à son état de noble libertin qui,
fatalement, est guetté par une imminente damnation puisqu’il fait fi
de la ‘’bonne’’ morale populaire que Sganarelle s’ auto proclame,  en
tant que parangon de vertu, celle de la ‘’ loi commune’’...
Évidemment, si nous lisons le texte à la lettre, c'est la logique et
le procédé démonstratif qui semblent faire défaut, le monologue de
Sganarelle apparaît aussi absurde que le syllogisme qui dit : Les
chinois sont  jaunes , les citrons  aussi , donc les Chinois sont des
citrons... Ici, chez Sganarelle, Chinois et citrons fonctionnent par
le passage d'une apparente lacune de raisonnement, mais en fait, ce
qui se dit, en sous-texte, propulse une magnifique satire sociale. 
Visiblement, le texte est ici énoncé pour faire rire le noble au
dépend du valet, mais quelle belle  stratégie que celle de Molière
que de faire passer son message social sous couvert de la lacune d'un
roturier... 
Ceci sera repris par Da Ponte pour Mozart et Joseph Losey, dans  Dom 
Juan,  fait apparaître cela clairement. Peut-être que l’image
cinématographique montre mieux ce que le langage avait pour Molière
fonction d’opérer … Losey oppose la superbe obscure de Don Juan à la
naiveté presque pathétique du peuple qui voit femmes et valets abusés
sous l’arrogance libertine des nobles. 
Bien sur ce passage me fait penser aussi au Mariage de Figaro et à
l'énonciation pré révolutionnaire de la pièce. 
Il m'apparait ici que Molière canavalise le langage... par un faux
semblant de logique. L'inversion de la rhétorique à pour objectif de
dénoncer, non le langage, mais les locuteurs sociaux qui s’y
dissimulent. 
bien à vous
Serge Ouaknine

 Date:	Thu, 9 Nov 2000 12:20:37 -0700
À:	Liste de discussion en francais sur le theatre <queatre@uqam.ca>
De:	"Ronald W. Tobin" <rwtobin@humanitas.ucsb.edu>  | Bloquer cette
adresse
Objet:	Re: notule sur dom juan
Répondre à:	queatre@uqam.caAjouter les adresses  
Cher Collegue,

>
>       Tout le monde connait le passage fumeux/fameux ou 
Sganarelle deborde d'indignation et dit son fait a Dom Juan (D.J., V,

2), passage ou l'argumentaire est une sorte de marabout de ficelle
sans 
logique :
>"... les richesses font les riches; les riches ne sont pas 
pauvres; les pauvres ont de la necessié; la necessité n'a point de
loi; 
qui n'a pas de loi vit en bete brute; et par consequent vous serez
damne 
a tous les diables."
> C'etait a mes yeux la preuve de la faiblesse et de  l'inculture de
Sganarelle : y avait-il d'autres lectures ? (ma biblio sur Dom Juan
est loin d'etre a jour...)
.......\\\ ....
>        A mes yeux, le marabout-de-ficelle de Sganarelle en 
sort grandi>: ce que caricature ici Moliere n'est pas la faiblesse 
argumentative d'un valet de comedie figure du petit peuple qui croit
en 
Dieu comme au moine bourru, mais la rhetorique persuasive de tout un
courant 
apologetique.
>  Cet aspect avait-il ete releve? j'ignore si je viens 
de decouvrir l'Amerique (ce qui est toujours une aventure pour 
le medieviste que je suis), mais il me paraissait urgent d'en 
informer mes collegues -- et de
>m'en assurer.
>
>
>**************
>n'en sai plus dire.
>**************
>
>Denis Hüe
>Université de Rennes 2
>denis.hue@uhb.fr
>Visitez le site des médiévistes de Rennes 2 !
>http://www.uhb.fr/alc/medieval
>



=====
Serge Ouaknine - Montpellier - France

Email : serge_ouaknine@yahoo.fr 
Sites Internet via :  http://www.khryss.net/r34424/kdr02.html

___________________________________________________________
Do You Yahoo!? -- Pour dialoguer en direct avec vos amis, 
Yahoo! Messenger : http://fr.messenger.yahoo.com

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--