référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-11/msg00041.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: notule sur dom juan Ronald W. Tobin



Cher Collegue,
	J'ai confie votre decouverte a d'autres molieristes qui en etaient
seduits. Vous  permettez qu'on travaille dans le bon sens sur le passage en
question, a savoir, que l'on commence une enquete par suivre le chemin
intellectuel et livresque que Moliere aurait pu  connaitre lui-meme au lieu
de l'aborder a travers une grille moderne et forcement autre.
	Tous nos remerciements.

>Dilectissimi sapientes
>	Je propose ici, a nouveau, une remarque formulee il y a peu sur Balzac,
>au moment ou je changeais d'adresse : elle me parait relever de Queatre
>autant que de Balzac (aussi, sorry for xposting, comme on dit...)
>
>        Tout le monde connait le passage fumeux/fameux ou Sganarelle
>deborde d'indignation et dit son fait a Dom Juan (D.J., V, 2), passage
>ou l'argumentaire est une sorte de marabout de ficelle sans logique :
>"... les richesses font les riches; les riches ne sont pas pauvres; les
>pauvres ont de la necessie; la necessite n'a point de loi; qui n'a pas
>de loi vit en bete brute; et par consequent vous serez damne a tous les
>diables."
>        C'etait a mes yeux la preuve de la faiblesse et de l'inculture
>de Sganarelle : y avait-il d'autres lectures ? (ma biblio sur Dom Juan
>est loin d'etre a jour...)
>
>        Je viens de tomber sur un passage tout a fait etonnant d'Etienne
>Binet (Remedes souverains contre la peste et la mort soudaine, 1628,
>petite collection atopia, Jerome Millon, 1998, p. 31-32) qui remet en
>cause la lecture de la tirade de Sganarelle ; je le reproduis in
>extenso, evidemment sans accents, et dans l'orthographe modernisee de
>mon edition, tout en isolant (__)les passages qui me paraissent
>revelateurs :
>
>        "Du temps de Josaphat courait un livre qui donnait des recettes
>contre toutes les maladies, le monde se portait bien, mais jamais il ne
>fut si mechant; personne n'allait au temple, on se moquait du Ciel et de
>Dieu, tout etait en desordre, ce n'etait qu'atheisme; le roi fit bruler
>ce livre par la main d'un bourreau, les maladies revinrent, le temple
>etait tout plein de sacrifices, de (p. 32)larmes et de devotions, il
>semblait que le ciel fut tombe en terre. (__ Croyez moi, la peur est la
>cause de la devotion, la devotion amene les vertus, les vertus sont
>accompagnees des graces de Dieu et des benedictions du Ciel__)et il se
>peut dire, et il est vrai, que tout ainsi que la crainte a ete la
>premiere qui a introduit la sagesse au monde et qui a bien plante dans
>les coeurs la pitie aussi est-ce la meme crainte qui la nourrit. (__Qui
>craint est sage; qui est sage pense bien a son coeur; qui a soin de son
>coeur lui procure le bonheur de l'eternite__); de facon que comme le
>temps de la peste est le temps de frayeur, aussi est-ce le temps des
>vertus et de la saintete."
>
>        A mes yeux, le marabout-de-ficelle de Sganarelle en sort grandi
>: ce que caricature ici Moliere n'est pas la faiblesse argumentative
>d'un valet de comedie figure du petit peuple qui croit en Dieu comme au
>moine
>bourru, mais la rhetorique persuasive de tout un courant apologetique.
>        Cet aspect avait-il ete releve? j'ignore si je viens de
>decouvrir l'Amerique (ce qui est toujours une aventure pour le
>medieviste que je suis), mais il me paraissait urgent d'en informer mes
>collegues -- et de
>m'en assurer.
>
>
>**************
>n'en sai plus dire.
>**************
>
>Denis Hüe
>Université de Rennes 2
>denis.hue@uhb.fr
>Visitez le site des médiévistes de Rennes 2 !
>http://www.uhb.fr/alc/medieval
>


___________________________
Ronald W. Tobin
Acting Chair, Dept. of French and Italian
Professor of French Literature
University of California,
Santa Barbara, CA 93106
rwtobin@humanitas.ucsb.edu
805-893-3461


 

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--