référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2001-07/msg00004.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: voyelles Ronald W. Tobin



Chers Collegues,
	Il serait utile de consulter les pages consacrees a "Lire Racine"
que Georges Forestier a redigees pour l'Introduction a son edition du
Theatre et des Poesies de Racine (Paris: Gallimard--Pleiade--1999),
lix-lxviii. Meme s'il y est question de la declamation tragique, il y a
des remarques pertinentes sur la rime et la prononciation (surtout le r
roule).
	Meilleurs voeux.


>Bonjour!
>Je croirais que ce sont les romantiques qui ont ouvert la prononciacion de
>ces proclitiques, du moins si on en juge par les vieux enregistrements du
>début du siècle, où on prononce "mes" et "tes" "maè" et "taè", presque
>comme "maille' et "taille". Je suis porté à croire que les classiques
>prononçaient "mé" et "té". Mais il n'y a pas beaucoup de voies pour
>retrouver des accents anciens: la rime, les jeux de mots, la conservation
>en régions éloignées.
>Pour la rime, il y a peu de chances d'en trouver dans votre cas, les
>classiques évitant les enjambements d'un vers à l'autre. À moins de
>retrouver un vers se terminant par la forme prominale, comme dans
>"trouvez-les", "dites-le". Il faudrait voir dans de vieilles chansons de
>folklore datant de la période classique.
>Quand je perle de jeux de mots, je pense par exemple à la devise de la
>famille d'Alexandre Quesnay de Beaurepaire, qui tenta d'implanter les
>Académies de France aux U.S.A. et dut se comntenter, à cause des désastres
>de Louis X VI qui le protégeait, d'ouvrir sous le nom d'académies des
>écoles de danse, escrime, langues et théâtre. La devise familiale:
>"Oncques ne forligne q'est né de Beaurepaire". On sait par le fait-même
>comment la famille prononçait le nom. On trouve de ces jeux de mots dans
>la tirade du nez de Cyrano de Bergerac, mais je doute que Rostand ait
>prétendu restaurer l'accent de ce personnage d'époque classique.
>Quant à la survivance des accents anciens en régio éloignée, alors là,
>l'héritage de la Nouvelle-France est très clair: "mé" et "té", comme
>d'ailleurs "moé" et "toé" pour "moi" et "toi" (comme la langue standard en
>a gardé l'héritage dans la graphie de "moelle" et "poêle"). Jean
>Duvignaud, répondant à un étudiant qui lui demandait, au Conservatoire de
>Montréal, comment on prononçait au temps des classiques, affirma que la
>plupart des comédiens de l'époque venaient de Nrmandie et avaient une
>prononciation qui risquait fort de ressembler à celle du Québec. Qui sait,
>peut_être y a-t-il de ce côté une piste às explorer? Encore faudrait-il
>trouver des Acadiens ou des Québécois qui ont gardé un accent ancien qui
>soit intact ou presque, ce qui est de moins en moins évident.
>Certains films ont suscité des recherches sur l'accent classique. Je pense
>au _Molière_ de d'Ariane Mnouchkine, où on a reconstitué la présentation
>d'une pièce à l'Hôtel de Bourgogne. Comment ont-ils traité cette question
>swa proclitiques?
>Mais vous tenez tellement à jouer avec l'accent d'autrefois? Ne
>risquez-vous pas de nager dans l'hypothétique tout au long de la pièce?
>Amitiés, André G. Bourassa <bourassa.andre_g@uqam.ca>.
>
>On Fri, 29 Jun 2001, Violaine Nicaud wrote:
>
>> bonjour à tous,
>>
>> En pleine préparation d'un travail à la table sur Le misanthrope, nous nous
>> posons des questions quant aux couleurs de voyelles à adopter pour les
>> proclitiques : mes tes ces les des.
>> Faut-il suivre l'usage courant et tout fermer (métécélédé), suivre une
>> tradition plus dix-septièmiste et ouvrir au maximum (mètècèlèdè) ? Notre
>> choix final relèvera probablement du compromis, cependant je serais très
>> intéressée de connaître différents avis à ce sujet.
>>
>> merci d'avance
>>
>> Violaine Nicaud, assistante mise en scène
>>
>> ->  Visitez le site de la Compagnie Théâtrale de la Cité :
>> http://www.citethea.org
>>
>>
>


___________________________
Ronald W. Tobin
Dept. of French and Italian
Professor of French Literature
University of California,
Santa Barbara, CA 93106
rwtobin@humanitas.ucsb.edu
805-893-3461


 

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--