référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2001-11/msg00026.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Le vert au théâtre BOURASSA ANDRE G



Bonjour!
Chez les anglophones, il se peut que la tradition se rattache à une autre
source. J'ai remarqué que les murs de certains vieux trhéâtres étaient
non pas peints mais recouverts d'une étoffe satinée, marouflée, teinte
généralement aux couleurs royales ou impériales: azur, grenat, or. Se
peut-il que, en Angleterre, on ait pris l'habitude plus ou moins
consciente, en période de conflits avec les pays voisins, d'éviter le
vert. Le vert ne référerait-t-il pas à l'écosse (?) et à l'Irlande? Les
conflits terminés, la tradition inconsciente serait demeurée, parce
qu'elle n'aurait jamais reposé sur un choix explicite. Il était au
contraire tout naturel de décorer aux cluleurs nationales.
J'entends déjà certains d'entre vous gronder si jamais je me suis
tout-à-fait fourvoyé sur les couleurs de l'Écosse ou de d'Irlande :-)
Excusez-la, André G. Bourassa.

On Tue, 6 Nov 2001, Emilie Gevart wrote:

>  Il me semble d'ailleurs que les superstitions, par leur nature même,
> ont toujours une origine plutôt anecdotique que rationelle.
> emilie gevart

>  --- Jean-Luc Picard-Bachelerie
> <jeanluc.picardbachel@free.fr> a écrit : 

> > Lorsque Molière est mort dans son rôle de malade imaginaire son
>> costume était vert. Le maître étant mort costumé de cette couleur,
>> nul ne pouvait  plus porter du vert sur scène sous peine de porter
> > malheur à l'ensemble des membres de la troupe.
> > 


---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--