référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2002-03/msg00010.html
     Chronologie       
     Conversation       

Jouer avec des accents InfoJeu



Bonjour,

Voici le communiqué de notre prochaine Entrée libre, JOUER AVEC DES
ACCENTS,
qui aura lieu le lundi 18 mars 2002, à 17h30, au Théâtre d'Aujourd'hui.
Nous vous remercions de faire circuler l'information et nous espérons
que vous serez des nôtres. Si vous ne pouvez pas y assister, n'hésitez
pas à nous faire parvenir vos commentaires et vos réflexions sur le
sujet.


CAHIERS DE THÉÂTRE JEU
460, rue Sainte-Catherine Ouest, porte 838
Montréal (Québec) H3B 1A7

CommuniquÉ

JOUER AVEC DES ACCENT
Une «Entrée libre» de Jeu

Montréal, le 5 mars 2002

Ce n'est pas d'hier que l'on se pose la question de l'accent sur nos
scènes. Accent français ou québécois, anglais, créole ou autre, quel
répertoire est compatible avec quels accents ? Si l'on commence à
entendre, au Quat'Sous ou dans de petites salles marginales de Montréal,
des accents russes ou latino-américains, c'est généralement dans des
rôles brefs ou typés, comme ceux des paysans de Molière. Quand le rôle
est substantiel — tel le rôle d'André Brassard par Igor Ovadis dans Six
Personnages en quête d'auteur au Quat'Sous —, l'oreille est surprise.
Par ailleurs, on entend dire depuis quelque temps que les jeunes
comédiens issus des écoles de théâtre ont maintenant besoin de cours de
diction pour aborder les alexandrins de Racine. Jadis, les acteurs
français jouaient sur nos scènes comme des poissons dans l'eau : tous
les autres les imitaient. Puis, il y a eu la vague du joual au cours de
laquelle plusieurs comédiens se sont sentis exclus.

Qu'en est-il aujourd'hui au Québec ? Si l'on semble encore loin des
distributions bigarrées du Théâtre du Soleil, de Peter Brook ou
d'Alfredo Arias, autant que des color blind casts que certains théâtres
pratiquent à Toronto, quels accents sommes-nous prêts à entendre sur nos
scènes, où et quand ?

L'accent atypique sur scène est-il, comme la couleur de la peau ou un
physique particulier, une simple question d'habitude du public (une
nouvelle convention) ou un obstacle comparable à un handicap? Doit-il
confiner l'acteur dans des rôles pittoresques ?




Lundi 18 mars 2002, de 17 h 30 à 19 h
au Théâtre d'Aujourd'hui
3900, rue Saint-Denis, Montréal

Invités : Serge Denoncourt (metteur en scène et comédien),
Françoise Faucher (comédienne et metteure en scène),
Silvio Orvieto (comédien )
et Igor Ovadis (comédien et metteur en scène)

Animation : Michel Vaïs

Entrée libre


Source : Michèle Vincelette, Cahiers de théâtre Jeu
Information : (514) 875-2549

Ne manquez pas de visiter notre nouveau site :
www.revuejeu.org


--
_________________________________________________________

Veuillez noter notre nouvelle adresse de courriel :  info@revuejeu.org
Notre nouveau site est maintenant en ligne : www.revuejeu.org
_________________________________________________________

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--