référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2002-03/msg00028.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: mission sociale ? Jean-Gabriel Carasso



Title: Re: mission sociale ?

Petite contribution

J'ai fait du théâtre partout : dans les écoles, les hôpitaux, les associations, les foyers de travailleurs... et même dans les théâtres !
J'ai passé sept ans de ma vie avec Augusto Boal, lors de son passage en France entre 1978 et 1985. "Tout le monde peut faire du théâtre... même les acteurs!
On peut faire du théâtre partout... même dans les théâtres".
Tel était notre slogan de l'époque, qui reste vrai à mes yeux, à condition de faire effectivement du théâtre !

Je pense fortement que le théâtre est une activité humaine complexe, à la fois artistique, éducative, thérapeutique, sociale, politique, philosophique...
Cette activité prend une "dominante" selon les lieux, les époques, les pratiques...
Dans le cadre d'une lutte politique, il peut avoir une mission politique... Lorsque la lutte politique laisse place au débat social, il acquiert une dimension sociale... Lorsque le social cède la place à l'individualisme, à la psychologie dominante, voir à la thérapie, il acquiert une dimension thérapeutique... Lorsqu'il ne vise qu'à l'éducation de ceux qui le pratiquent, il devient éducatif... etc !

Le grand art, c'est évidemment d'arriver à la synthèse de ces dimensions dans le même événement... La force théâtrale, alors, s'impose.

Je me souviens d'Antoine Vitez qui affirmait qu'un spectacle réussi devait avoir, à la fois, une dimension anecdotique (la fable), historique (le contexte) et universelle. Cherchez ce qui manque dans les spectacles auxquels vous assistez !

Encore sur la mission sociale... Il n'y a pas de "mission sociale" définitive du théâtre, mais une manière sociale (et politique) de faire du théâtre un outil du développement et d'émancipation de ceux qui le pratiquent (qu'ils soient acteurs ou spectateurs).... ou pas ! La même pièce, jouée dans le même théâtre à deux époques différentes, peut constituer un acte "social" très différent.
Un exemple : j'ai vu dans les années 60 "Arturo Ui" joué par Vilar au TNP à Chaillot. Un souvenir bouleversant de théâtre politique et de théâtre tout court. J'ai revu, quelques années plus tard, la même pièce dans le même théâtre jouée par Robert Hirsh. C'était devenu "Arturo Hirsh", une farce de moindre intérêt. J'ai revu enfin, toujours dans le même théâtre, une version Savary jouée par Guy Bedos : du show-bizz !
L'espace de la représentation (dans ou hors le théâtre) n'a aucun sens, en soi. Tous dépend de ce que l'on en fait !

La seule question est de savoir si l'expérience proposée est "juste" (comme disait Jacques Lecoq), c'est-à-dire si la proposition est en adéquation (ou pas) avec son temps, son espace, son public...

--
Jean-Gabriel Carasso
carasso@wanadoo.fr