référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2002-09/msg00003.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: The Motion par Grotowski J.-Cl. Vuillemin



Title: Re: The Motion par Grotowski
Bonjour,
Inhérente à la position embusquée du chasseur, et autres guerriers, l'expression "position primaire" est particulièrement appropriée. Quant à savoir, en cette période de troubles, si c'est elle qui prépare le mieux à l'action. le débat demeure largement ouvert. Pour une perspective autre vers l'"être juste" et l' "agir vrai" les réflexions de Michel Foucault sur le "dire vrai" (et le "souci de soi") demeurent fort pertinentes. Une application au travail de l'acteur/actrice pourrait s'avérer, je le subodore, fort intéressante.
J.-C. Vuillemin


Bonsoir

Dans sa phase post-théâtrale Grotowski s'est intéressé à des exercices de
"présence" et de "marche" en montagne ou forêt.  Dans le même élan que le «
training » qu'il développa dans sa période dite  théâtrale, il a accordé
beaucoup d'importance à la notion de verticalité et au travail particulier de
la colonne vertébrale, autant pour l'éveil des impulsions créatives ( que la
finalité soit "gestuelle" ou vocale") .
Quand il s’est affranchi du désir de représentation théâtrale, l poursuivit
néanmoins des exercices orientés vers le « être juste » et le « l’agir vrai » .
Ce travail s'est transformé puis que la finalité des exercices ne visait plus
le spectateur, toutefois certains fondements sont demeurés.
Il parla en particulier de la position d'éveil du chasseur. En effet il
constata que lorsqu'il est aux aguêts le chasseur fléchit légèrement les genoux
et, à peine penché vers l’avant tout en restant immobile ( comme un fauve prêt
à la détente),  il est en fait éminemment "actif", virtuellement en action.  Ce
paradoxe de la posture immobile mais potentiellement active est celle aussi du
samouraï, avec des nuances.  Pour Grotowski le sujet humain comme l'acteur est
un "guerrier". 
La "position primaire" du chasseur est celle qui prépare le mieux au « motion »
, c'est à dire à l'action.

Serge Ouaknine