référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2002-09/msg00029.html
     Chronologie       
     Conversation       

Recette de Théâtre sans texte (ce que nous voyons nous regarde-t-il ?) Barbara Laïtem



----Message originaux------  :
Gustavo Ramirez Nieto :
Je m'intéresse à deux questions :
a) S'il n'y a pas de teexte ce n'est pas du théâtre ?
b) Le théâtre et la relation spectateur/acteur, ce que nous voyons nous regarde ?

Anne-Caroline d'ARNAUDY :
>Le Théâtre sans Texte ? Pourquoi pas...mais qu'en est-il de la Danse sans Musique ?



    La danse sans musique se pratique souvent, tout comme le cinéma sans paroles, tout cela existe et donne par un regard oblique des spectacles magnifiques. Pensez à certains films de Manuel de Olivera, et que, bien des chorégraphes, à un moment ou un autre, nous offrent la danse sans son support musical habituel. Et régulièrement, au sein de la représentation s'insère un long moment silencieux où la musique sourd des interprètes. (Un exemple : Joe, de J.P. Perrault où les pas des interprètes créent le rythme sonore sur le plancher de scène).

 

Il y a des évidences structurales comme des lapalissades  à associer texte/théâtre, danse/musique, cinéma/image.

La question du théâtre sans texte me semble trahir une autre : 

La question de l'inaliénable, du substrat sur scène.

 

    Que fait-on "sans" ? Avec ce manque ? Un "je" sans texte reste le "je" collectif, la question du couple théâtre-texte et spectateur-acteur renvoie au substrat de la représentation, de l'acteur comme vecteur d'une identité qui n'est pas la sienne, d'une histoire, d'un témoignage sans récit ou sans corps. 
    Le cadre texte... sortir de lui pour tenter de dépasser ses frontières, d'expérimenter ses limites, et je l'espère, pour mieux y revenir. (Exemple adorable de ce type de théâtre chez un Charlie Degotte). 

    Vos réactions à ceci :

 

 Proposition d'un Théâtre sans texte

(ce que nous voyons nous regarde-t-il ?) :
 
1)  Essayer d'attirer du monde : Vendre des places, les offrir, voire inviter douze personnes dans un lieu convenu. 
(Et espérer qu'ils viennent)


2) Code : "Attention la pièce commence" ; une salle éteinte, une lumière braquée sur scène.


3) Battez en neige tout le reste,  d'autres conventions sont-elles absolument nécessaires ?


4) Représentation :


Le rideau se lève et découvre une scène nue (sans décor ?) ;

Un acteur (une actrice ?)

Seul (sans costume, donc nu ?)

Attend...

Il ne bouge pas d'un millimètre, ne fait rien qu'être présent – très présent, de sa mystérieuse présence d'acteur magnifique et théâtralement présente.

Il ne dit rien, nous regarde vraisemblablement (?).

Présence silencieuse durant une heure et demi.

Noir.

   

Est-ce encore du théâtre ? (ou de la danse ?) Que nous raconte cet acteur ? Que feront les spectateurs ainsi regardés ? (et espérer qu'ils restent...)

 

Barbara Laïtem

 
Barbara Laïtem
blaitem@yahoo.fr
Bruxelles, tél. : (32) 473 64.22.16

 

 

---------------------------------------------------------------queatre-+ _______________________________________________________________________________ >>> Pour être retiré de cette liste d'envois, écrire à: listproc@uqam.ca avec comme seule ligne de message: unsubscribe QUEATRE Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, NON PAS dans le Sujet. ---------------------------------------------------------------queatre--