référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2002-09/msg00031.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: ce que nous voyons nous regarde ? Anne-Caroline d'ARNAUDY



Merci Michèle de votre réponse. et vous avez raison, bien sûr. Je rajouterai
"vous aussi", si vous le permettez. Théâtre sans texte ou texte sans
théâtre, Danse sans musique, musique sans danse... Nous abordons là, par
cette réflexion de Gustavo, le domaine de la profondeur de l'être de son
introversion, peut-être et de cette forme d'autisme presque indispensable à
l'artiste. Fabriquer son monde et accepter de la partager avec l'autre, le
lui offrir comme un cadeau,
Le théâtre sans le texte, c'est aussi le mime : le comédien, par la force et
la précision du geste, n'a plus besoin de parler.
Et ce n'est pas le texte, que nous remettons ici en question, car ce texte
existe presque toujours, dans sa forme la plus simple, tel le canevas des
comédiens italien, ou la transcription rapide de la tradition orale. Le
texte nous est nécessaire dans notre étude et notre analyse des personnages
et de la pièce. mais le texte entraîne t'il impérativement l'usage de la
parole ?
Alors, oui, je pense que plus que du théâtre sans texte, c'est du théâtre
sans parole dont on peut débattre. Théâtre du geste, théâtre du regard,
théâtre muet...
Bien à vous
Anne-Caroline d'ARNAUDY
arnaudy@wanadoo.fr
http://membres.tripod.fr/ANNEK/index.html
----- Original Message -----
From: Michèle Febvre <febvre.michele@uqam.ca>
To: Liste de discussion en francais sur le theatre <queatre@uqam.ca>
Sent: Thursday, September 19, 2002 5:06 PM
Subject: Re: ce que nous voyons nous regarde ?


> Chère Anne-Caroline
> pour continuer vos questions, on pourrait ajouter celle-ci : Qu'en est-il
> de la musique sans danse ? il me semble que cette question pourrait
> paraître incongrue.Alors pourquoi pas les autres ?
>
> Quant à la danse,il me semble que la danse a, depuis très longtemps,
montré
> qu'elle pouvait se passer de musique : Trisha Brown, Simone Forti, Deborah
> Haye, Françoise Sullivan et beaucoup d'autres bien ou peu connus. La
> plupart des chorégraphes actuels travaillent souvent sans musique pendant
> tout le processus de création (comme Merce Cunningham par exemple) ce qui
> fait que la musique n'est pas la source, ni le soutien de la danse,
parfois
> tout au plus une ambiance,un partenaire autonome.
> Bien à vous
> Michèle Febvre
>
>
> Michèle Febvre
> Directrice des études de 2è cycle en danse
> Département de danse
> Université du Québec à Montréal
>
>
>

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--