référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2003-03/msg00019.html
     Chronologie       
     Conversation       

Fondation Gatien Payette Jean Gervais



Bonjour
Renée N. Gurik et Alain Martinez du conseil d'administration de la Fondation Gatien Payette  ont le regret de vous faire part du décès, le 18 mars dernier, de Monsieur Gatien Payette (1936-2003).
Ancien étudiant du Collège Sainte-Marie, et élève de Georges Faniel, technicien rattaché au théâtre de ce collège,  Gatien Payette devint rapidement un excellent éclairagiste doublé d’un technicien hors pair.
En 1960, il installa le système d'éclairage dans l'ancienne salle de théâtre et de cinéma le Stella, qui prit alors le nom de  Théâtre du Rideau Vert .  En 1967,  à l'occasion  du centenaire de l'église du Gésù et de sa salle,  construite par les Jésuites en 1865, il rénova le système d'éclairage.   Un travail similaire lui a été demandé en 1972 , pour la transformation de l'ancienne Comédie Canadienne  qui devint le Théâtre du Nouveau Monde. Puis,  ce fut au tour de la Nouvelle Compagnie Théâtrale de faire appel à ses compétences pour installer le système d'éclairage  dans l'ancien cinéma Granada,  transformé en  Théâtre Denise Pelletier ainsi que pour le studio Fred Barry. 
En fondant, en 1971, une compagnie d’éclairage de scène, AUVITEC, (vente et location) il  mettait à la disposition des éclairagistes,  d’importants moyens techniques leur permettant de développer et de parfaire l’aspect visuel de la production théâtrale québécoise.
Aujourd’hui, tous les théâtres jouissent de consoles à mémoire et l’ordinateur est une composante essentielle de la console d’éclairage .  Nombre de ces consoles proviennent  de chez AUVITEC.
De plus, il occupa, 24 ans et demie durant, le poste de directeur technique au Conservatoire  d’Art Dramatique de Montréal, assurant ainsi la qualité des spectacles publics des élèves de cette institution.
Fondation Gatien Payette.
Créée en 1994, cette fondation, participe à la reconnaissance du travail d’artistes et d’ artisans de l’arrière scène, en offrant  des bourses à ces «travailleursde  l’ombre et de la lumière» .
Les récipiendaires  de ces bourses, ces neuf dernières années ont été: Gilles Rochon (peintre scénique), Paul Bussières (scénographe), Michel Smith (sonorisateur), Guy Simard (éclairagiste), Louis Sarraillon, (directeur technique), Gabrielle Jean, Claudette Lamoureux, Thérèse Renaud, Caroline Carel (buralistes), Charles Maher ( technicien et responsable de tournée). 
Dorénavent la bourse Gatien Payette  sera remise au récipiendaire  du Masque de la conception des éclairages décerné annuellement  au Gala des Masques de l’Académie québécoise  du théâtre.  Cette année, elle a été remise à Claude Accolas pour son ingénieuse utilisation  des lumières reliée à la pièce Des fraises en janvier d’Evelyne de la Chenelière  au Théâtre d’Aujourd’hui (saison 2001-2002)
La Fondation Payette a aussi été le premier «Grand Partenaire  de la Recherche Savante» de la Société québécoise d’études théâtrales  (SQET)  pour l’année 2001-2002.

Source: Renée Noiseux  Gurik pour
La Fondation Gatien Payette
3609, rue Ste-Catherine  est
Montréal (Québec)
H1W   2E6