référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2004-02/msg00002.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Qu'est-ce que la dramaticité? Jean-Pierre SARRAZAC



Rapidement, je dirais que la dramaticité, c'est le caractère de ce qui est
dramatique.
Mais pourquoi inventer ce concept?... Une raison au moins: détacher la
dramaticité de la forme dramatique ancienne. Dans le drame moderne, il peut
y avoir de la dramaticité - dela relation dramatique mais hors du continuum
dramatique- sans pour autant que la pièce se conforme aux canons de la forme
dramatique d'Aristote à Hégel (ce que Szondi appelle "drame absolu".
Bien à vous,
Jean-Pierre Sarrazac
----- Original Message -----
From: "Camille Rebetez" <rebetez.camille@courrier.uqam.ca>
To: "Liste de discussion en francais sur le theatre" <queatre@uqam.ca>
Sent: Thursday, February 05, 2004 2:37 PM
Subject: Qu'est-ce que la dramaticité?


> Bonjour,
>
> Dans le cadre d'une réflexion sur la dramaturgie contemporaine, je me
> retrouve en ce moment devant une notion que je n'arrive pas à saisir, et
> ce malgré diverses pistes. Voici cet écueil:
>
> D'après certaines hypothèses, l'écriture dramatique sortirait - serait
> sortie? - de la crise drame, du moins de la phase de dissolution de tous
> ses attributs, en dégageant des "noyaux de dramaticité absolue".
>
> Quelqu'un pourrait-il m'éclairer de sa lanterne magique, et compléter,
> voire vulgariser, la définition suivante:
>
> Dramaticité: caractère de ce qui est dramatique; qualité d'une écriture,
> d'un espace, ou d'un événement qui sont susceptibles d'être mis en scène.
> Quel est ce "caractère"? Comment s'incarne cette "qualité"?
>
> Je pressens bien que cette dramaticité est proche de ce qui fait
> l'essence du drame, à savoir l'action, mais je ne comprends pas comment
> elle s'incarne, ni comment elle diffère de l'usage de l'action dans un
> drame traditionnel.
>
> - La dramaticité est-elle l'action dépouillée de tout parasite, une
> sorte d'action-force, pure et nucléique?
> - La dramaticité s'oppose-t-elle à quelque chose de proprement scénique,
> un sorte de "scénicité"?
> - Quelles dramaturgies seraient représentatives, selon vous, de ce
> renouveau du texte dramatique par la "dramaticité"? Et surtout pourquoi?
>
> Un très grand merci, prélude espéré d'un très grand Ouf!
>
> Camille Rebetez
> Etudiant
>
>
>

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--