référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2004-11/msg00002.html
     Chronologie       
     Conversation       

=?windows-1258?Q?Journ=E9es_d'Auteurs_de_Lyon_2004?= Emile Zeizig



Bonjour,
vous trouverez ci-dessous le programme des Journées d'Auteurs de Lyon - 3 et
4 décembre 2004 - pendant lesquelles nous allons honorer les lauréats de
l'année 2004.

L’association Les Journées de Lyon des auteurs de théâtre organise depuis
quelque 15 ans un concours, intitulé “ Les Journée d’auteurs de Lyon ”. 
Ce concours s’avère d’année en année comme l’un des plus importants concours
d’écriture francophone consacré au théâtre.
En 2004 nous avons reçu 463 manuscrits inédits, d’expression française,
provenant de 420 auteurs dont 76 de l’étranger.
Cette notoriété est due essentiellement à deux facteurs :
·         La qualité des prix récompensant les lauréats : Non seulement
ceux-ci reçoivent un prix en espèces, mais trois des œuvres sélectionnées
sont éditées dans une collection de qualité, et 350 exemplaires sont
diffusés gracieusement auprès de la communauté théâtrale francophone.
Les œuvres lauréates sont mises en espace par des metteurs en scène réputés
et interprétées par des comédiens professionnels.
·         La  promotion des œuvres lauréates :
Les Journées de Lyon multiplient les occasions de faire connaître les œuvres
sélectionnées.
L’objectif est clair : Le concours n’est pas une fin en soi.
Nous mettons tout en œuvre pour que les pièces lauréates soient portées à la
scène : Multiplication des mises en espace (Théâtre du Rond-Point à Paris,
Festival des Francophonies à  Limoges, Chartreuse de
Villeneuve-lès-Avignon…). 
Depuis cette année, nous apportons un concours financier à la première
création professionnelle d’une œuvre lauréate.

Les Journées d'Auteur de Lyon se dérouleront les 3 et 4 décembre 2004 dans
la salle de spectacle de la Médiathèque de Vaise, place Valmy à Lyon.
L'entrée est gratuite dans la limite des places disponibles.

Programme : 

Vendredi 3 décembre 2004

17 h 30	A six heures, avec six sexes dans six sacs 
		de François Chaffin
		Mise en espace : Filip Forgeaud, Compagnie du Désordre,
Limoges 

19 h	Hélène ou mon corps a été plus fort que mon âme 
		de Jean-Loup Martin
		Mise en espace : Michel Pruner, Rozet et Compagnie, Lyon
		Texte édité par les éditions Comp’Act (Chambéry)

21 h	Les enfers ventriloques  
		de Sylviane Dupuis (Suisse)
 		Mise en espace : Anne Courel, compagnie Ariadne,
Villeurbanne
		Texte édité par les éditions Comp’Act (Chambéry)

Samedi 4 décembre 2004

10 h		Écritures actuelles au théâtre, débat

Comment notre théâtre, celui qui s’écrit aujourd’hui, nous regarde t-il ? 
Quelles images de notre temps lui devons-nous ? 

	Table ronde animé par Serge Gaubert
	avec : Daniel Besnehard  (TNP), 
	Michel Corvin (Universitaire), 
	Philippe Delaigue (Comédie de Valence), 
	Eugène Durif ( Écrivain), 
	Daniel Girard (CIRCA Chartreuse de Villeneuve lès Avignon), 
	Paul Tabet (Fondation Beaumarchais).

14 h	Les batteurs du temps
		de André Chauchat
		Mise en espace : Sylvie Mongin-Algan et Guillaume Bailliart,
Cie Olympique Pandémonium, Lyon

16 h	La nuit d’Althusser
		de Simon Jallade
		Mise en espace : Gilles Chavassieux, Théâtre des Ateliers,
Lyon

18 h	On vous écrira
		de Michel Lauwers (Belgique)
		Mise en espace : Philippe Clément et Caroline Boisson,
Théâtre de l’Iris (Villeurbanne)

20 h	B.B. Les aventures du brave soldat Brecht 
		entre l’Est et l’Ouest
		de Baptiste Marrey
		Mise en espace : Vincent Bady, Trois Huit Cie, Nouveau
théâtre du Huitième, Lyon
		Texte édité par les éditions Comp’Act (Chambéry)

Pendant ces deux journées, vous pourrez découvrir l'exposition de photos
"Avignon 2004" présentée par Émile Zeizig, photographe accrédité auprès du
Festival par la Maison Jean Vilar.

Autres rendez-vous déjà programmés (d'autres sont en cours) :

Théâtre du Rond Point à Paris

Mardi 18 janvier 2005 : Des bruits sans importance 
		de Christiane Schapira (Lauréat 2003)
		Mise en espace : Michel Pruner, Cie des Pas Perdus
		Texte édité par les Éditions Comp'Act

Mardi 24 mai 2005 Lettres croisées 
		de Jean-Paul Alègre (Lauréat 2003)
		Mise en espace : Philippe Clément, Théâtre et Cie de l’Iris
		Texte édité à l’Avant-Scène Théâtre (2004)

CONCOURS 2005

Compte tenu du nombre de textes reçus, et d'une ouverture internationale du
jury un nouveau règlement sera disponible le 1er décembre sur le site des
Journées www.auteursdetheatre.org ... 
Je sais... je suis en retard pour la mise à jour du site, veuillez me le
pardonner

Cordialement
 
Émile Zeizig
Mascarille, le CD Rom du Théâtre
Journées d'Auteurs de Lyon
zeizig@easynet.fr

Et grand merci à ceux qui nous apportent leur concours financier sans lequel
nous ne pourrions organiser ces manifestations :
La Ville de Lyon,
Le Conseil Général, Département du Rhône, La Conseil Régional Rhône Alpes,
La DRAC, Ministère de la Culture, La SACD nationale et régionale, L'ADAMI,
Les Bibliothèques Municipales de Lyon, PRO HELVETIA, Fondation suisse pour
la culture

Textes présentés, programme détaillé :

-------------------------Vendredi 3 décembre 2004 à 17h30------------- A six
heures, avec six sexes dans six sacs de François Chaffin 

Mise en espace : Filip Forgeaud, Compagnie du Désordre,  Limoges Avec :
Soizic Gourvil

En 1973, dans un pays proche du grand Nord, la police arrête une jeune
mendiante, à la tombée de la nuit pour un simple délit de vagabondage… Les
policiers découvrent six sexes masculins au fond de six sacs de plastique,
uniques bagages de la prévenue.
Des semaines durant, la police, et plus obstinément le commissaire en charge
de cette affaire, vont tenter de trouver les corps mutilés et d’arracher des
aveux à la jeune mendiante, qui ne changera jamais sa version des faits :
elle a trouvé les sexes quelque part, et les a conservés par fétichisme…

François Chaffin
Auteur en scène,
directeur artistique du Théâtre du Menteur et du théâtre de Bligny.
Chevalier de l’ordre des arts et des lettres (culture à l’hôpital).
« Une sorte d’écrivain avec un dico main gauche et de quoi l’éclairer dans
l’autre, pour le son et l’image que ça donne, métis une fois dans la bouche
du gros parleur, face plateau.
A quarante ans, écrire se passe entre mes illusions et la torsion de
raconter à voix haute, toujours en proie aux enragements, ces histoires de
corps échappés du mou quotidien.
Tout me porte à cette dilatation-là : une langue vivante dans une bouche
remuée, qui métamorphose la poésie en patois, le sabir en cri ou silence. »

--------------------------Vendredi 3 décembre 2004 à
19h--------------------------------------
Hélène ou mon corps a été plus fort que mon âme de Jean-Loup Martin 

Mise en espace : Michel Pruner, Rozet et Compagnie, Lyon Avec : Alexis
Bonnel, Romaine Friess, Ysabel Marcoz, Jérémy Proeitti, Michel Pruner,
Bernard Rozet, Vincent Tessier, Géraldine Viossat.

Tout le monde te connaît, Hélène. 
Tout le monde sait que tu étais la récompense promise à Pâris par Aphrodite,
que Pâris t’a préférée à la sagesse que lui promettait Athéna, au pouvoir
que lui promettait Héra. 
Je comprends Pâris : j’aurais fait comme lui ; tous les hommes auraient fait
comme lui : Ulysse, Achille et même le trop vieux Priam.
Tout le monde te connaît, mon Hélène.
Tu aimes ton mari Ménélas, même si tu choisis de le tromper avec Pâris. 
Tu aimes ta fille Hermione, même si tu l’abandonnes. 
Tu découvres la jouissance, le désir, l’envie de vivre, la liberté…

Jean-Loup Martin
Né en 1948 à Jallieu (Isère). 
Professeur de Lettres Classiques au Collège du Mont d'Or de Manosque, la
ville de Jean Giono.
Il a écrit bon nombre de poèmes, nouvelles et quelques pièces de théâtre
inédites.
Il est membre des comités de lecture des Éditions « Terre Profonde » et des
revues « La Bartavelle, Brèves, Filigranes, Poivre Noir ».

------------------------Vendredi 3 décembre 2004 à
21h--------------------------------------------
Les enfers ventriloques
de Sylviane Dupuis 

Mise en espace : Anne Courel, Compagnie Ariadne, Villeurbanne Avec :
Stéphane Bernard, Claire Cathy, Blandine Laurain, Gilles Najean, Yves
Prunier,
 
Une jeune dramaturge en panne d’écriture rêve que, précipitée aux Enfers du
théâtre, elle parcourt à la suite de Shakespeare, son guide, les différents
« cercles » de l’illusion.
Elle va y croiser les figures d’Eschyle, de Bert (Brecht) et d’Antonin
(Artaud), de Sarah Kane la suicidée. Ce songe initiatique la conduira
jusqu’à la « Grande Matrice du théâtre » et à sa propre vérité.

Sylviane Dupuis
Dramaturge, poète et essayiste de nationalité suisse, née à Genève de père
français et d’ascendance maternelle ukrainienne. 
Études de Lettres (grec ancien, français, archéologie). Elle s’intéresse
très tôt au théâtre. Elle enseigne la littérature de langue française au
Collège Calvin et à l’Université de Genève. 
Prix C.F. Ramuz de Poésie, prix international francophone de poésie.
En 1998, elle publie A quoi sert le théâtre ?
Pièces de théâtre : 
La Seconde Chute, créée à Zurich, Genève, Montréal et en Lituanie. 
Moi, Maude ou La Malvivante, créée à Genève et à Berlin.
Être là.
Le jeu d’Ève, créé à Lausanne en septembre 2004. 
Sylviane Dupuis vient de fonder avec Michel Beretti et Gérald Chevrolet, les
EAT-Suisse (Écrivains Associés du Théâtre), en collaboration avec les
EAT-France

-------------------Samedi 4 décembre 2004 à 10h----------------------------
Écritures actuelles au théâtre Débat

Comment notre théâtre, celui qui s’écrit aujourd’hui, nous regarde t-il ? 
Quelles images de notre temps lui devons-nous ? 
On peut tenter un inventaire des thèmes et des formes qui dominent dans le
vaste répertoire qui vient en lecture, sinon toujours en représentation.
Il s’agira d’échanger des impressions entre lecteurs, critiques et hommes de
théâtre, sans prévention, à bonne distance.

Animé par Serge Gaubert professeur d’université émérite.
Avec la participation de :
Daniel Besnehard, secrétaire général du TNP Michel Corvin, professeur
d’université Philippe Delaigue, directeur de la Comédie de Valence Eugène
Durif, écrivain Daniel Girard, directeur de la Chartreuse de
Villeneuve-lez-Avignon Paul Tabet, directeur de la Fondation Beaumarchais

----------------------Samedi 4 décembre 2004 à
14h--------------------------- Les batteurs du temps de André Chauchat 

Mise en espace : Sylvie Mongin-Algan et Guillaume Bailliart, Compagnie
Olympique Pandémonium,  Lyon Avec : Clément Arnaud, Guillaume Bailliart,
Pierre Jean Etienne, Yonnel Perrier, Aurélie Pitrat, Virginie Schell,
Barbara Tillmann 

Loïc et son ami Abdoul, les Batteurs du temps, enchaînés à leur
Horloge-entreprise, frappent sur des gongs pour signaler l’arrivée et le
départ du personnel, les visites, les discours, les réunions, les
promotions, les départs à la retraite… Malgré la férocité de Sally, la très
belle et redoutable spécialiste du marketing qui veut expulser les «
inutiles », et qui entraîne le DRH et les décideurs dans une course folle
pour faire de l’Horloge la première et la meilleure in the world.
Malgré les sarcasmes et les sanctions qui s’abattent sur lui, malgré son
désespoir, Loïc réussit à transformer son travail absurde en quelque chose
de beau, qui le dépasse, le transcende. Il retrouve une raison de vivre en
devenant un percussionniste de génie.

André Chauchat
Né dans un village du Sud-Ouest. Venu à Paris à l’âge de 25 ans. 
Plusieurs métiers. Ingénieur 5 ans au CEA, puis au Centre National d’Études
des Télécommunications où il travaille avec l’équipe qui conçoit et réalise
le premier satellite scientifique français. 
Études de cinéma, petits boulots, réalisateur de courts-métrages…
Difficultés !
Deux romans  Après Gao,  1995. éd. l’Harmattan, SOS Sosie,  2002 éd. Le
Pommier.
Les Batteurs du temps est sa troisième pièce de théâtre.

----------------Samedi 4 décembre 2004 à 16h----------------------- La nuit
d’Althusser de Simon Jallade 

Mise en espace : Gilles Chavassieux, Théâtre des Ateliers, Lyon
                (distribution en cours)

Le dimanche 16 novembre 1980, à neuf heures du matin, le philosophe marxiste
Louis Althusser tuait sa femme Hélène dans leur petit appartement de l'École
Normale Supérieure, rue d'Ulm à Paris. 
Reconnu irresponsable, il fut interné pour troubles mentaux. 
L'affaire était close. 
L'incompréhensible aurait nom de folie. 
L'impensable aurait nom de folie. 
L'irréparable aurait nom de folie. 
Un affreux dimanche de novembre, sa raison avait basculé, voilà tout.

Pouvait-on en rester là ? 

Simon Jallade
Après une carrière de Psychiatre des Hôpitaux, se consacre à l'écriture de
théâtre. 
Après Ombrageuse Amarante, créée à l'automne 2003, La Nuit d'Althusser, est
sa deuxième pièce présentée au public. 
Il vit et travaille à Lyon.

-------------------Samedi 4 décembre 2004 à 18h-------------------------- On
vous écrira de Michel Lauwers 

Mise en espace : Caroline Boisson et Philippe Clément Théâtre et Compagnie
de l’Iris, Villeurbanne Avec : Hervé Daguin, Cédric Deschamps, Nathalie
Follezou, Martine Guillaud, Guillaume Méra, Thierry Mortamais, Serge Pillot 

Moïse, cadre dynamique, la quarantaine, vient d'être licencié pour cause de
restructuration. Divorcé, deux enfants. Il se présente à une succession
d'entretiens d'embauche, qui ne cessent de déraper. Un recruteur tentera de
le psychanalyser, un autre lui enfilera des gants de boxe, il se frottera à
l’absurdité d’un ordinateur et aura pour dernier interlocuteur... son
ancienne épouse ! 
Tous lui adressent in fine le même message : c’est le système qui ne veut
plus de lui.
De son côté, progressivement, Moïse prend de l'assurance. Il se rebiffe,
accuse la société, identifie les rouages d’une mécanique qui tourne fou,
prend les recruteurs à partie. 
Au passage, il fait aussi son mea culpa, peut-être synonyme de rédemption
future.
 
Michel Lauwers
Citoyen belge, marié, père de trois enfants, 44 ans, exerce la profession de
journaliste (presse écrite). 
Adore lire et écrire : « Après avoir éclusé les littératures française,
américaine, fantastique et de science-fiction, je m’abreuve depuis quelques
années au polar. J’avoue aussi un penchant pour le théâtre, bien entendu, et
pour l’Histoire, que je déguste à petites doses ».
2000, Prix SACD de nouvelles policières organisé par la RTBF.
2001, premier prix du concours de nouvelles « Une histoire bleue »

---------------------------------Samedi 4 décembre 2004 à
20h--------------------- B.B. Les aventures du brave soldat Brecht entre
l’Est et l’Ouest de Baptiste Marrey 

Mise en espace : Vincent Bady, Trois-Huit Compagnie Nouveau Théâtre du 8ème,
Lyon Avec : Vincent Bady, Germain Basset, Anne De Boissy, Sara Fernandez,
Anne Fromm

« Quand l’Institut Français de Leipzig me demanda un texte sur mon séjour,
quelques mois après la chute du mur de Berlin, j’écrivis un poème dans
lequel j’imaginai que Bertolt Brecht -ressuscité et interné- observait la
mutation en cours.
Je suis resté au plus près de cette première idée. Il m’a paru que le génial
poète et dramaturge (pour moi, plus libertaire que marxiste de stricte
obédience) pouvait être le témoin, perspicace et drôle, de notre époque.
J’espère ne pas avoir été indigne de lui.»

Baptiste Marrey
Né à Bercy, à deux pas de l’entrepôt de futailles (commerce de son
grand-père), là où s’élève aujourd’hui le ministère des Finances.
De ses études secondaires – à Paris, sous l’Occupation -, il a surtout
retenu l’année de philo. Il est passé ensuite de l’imprimerie de
Jean-Gabriel Daragnès au théâtre de Michel Saint-Denis à Strasbourg, grâce à
Albert Camus. Entre répétitions, tournées, comédiennes, winstubs (on dit à
Paris wine bar), salles désertes ou public enthousiaste, il a appris combien
était exaltante et périlleuse la représentation de la vie. Maisons de la
culture, banlieues, ministère, bénévolats variés, un pied dans le monde du
livre, un autre dans celui des arts, courant l’Europe de la Crète aux
Lofoten, d’Amsterdam à Leningrad, il est resté à l’écart des circuits
littéraires mais toujours actif au sein de l’animation culturelle – moins
utopique peut-être que la culture populaire.
Une véritable compagne (dit-il), une kyrielle de petites filles, il vit
tantôt dans l’Yonne, tantôt dans le Val de Marne, lisant les Pères de
l’Église et les poètes T’ang (plutôt que Verticales) et écrivant chaque
matin dans une cabane au fond de son jardin.
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------



---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--