référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2005-02/msg00013.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: (Re)quête lexicologique Christiane P. Makward



Title: Re: (Re)quête lexicologique
question en voie de resolution? De toute evidence au 19e s.  cette creature est "un laideron" reste a comprendre le mais pourquoi "resolue comme " ...Serait-ce que l'assurance feminine ne fait qu' aggraver le cas du laideron ?

CM

http://www.bmlisieux.com/litterature/chavette/ami30ans.htm
MADAME. - Il a peut-être troublé des ménages, mais je dois dire qu'il ne m'a jamais adressé un seul mot plus haut que l'autre.
MONSIEUR. - Parce qu'il savait que j'avais l'oeil sur lui ! Et Mme Rocamire, lui a-t-il adressé un mot plus haut que l'autre, à celle-là ?
MADAME. - Oui, mais elle était veuve.
MONSIEUR. - Aussi, bien sûr de l'impunité, l'a-t-il assez affichée par son cadeau d'une broche de cinq mille francs.
MADAME. - Cinq mille francs à cette poupée à Jeanneton !!! Et le jour de ma fête à moi ! La femme d'un ami...
MONSIEUR. - D'un ami de trente ans !
MADAME. - Il ne m'a donné qu'une bague de vingt louis !!!
MONSIEUR. - Oui, mais nous sommes simplement ses amis, nous ! On trouve bon de nous préférer des étrangers. Il peut avec ta Rocamire...
MADAME, avec fierté. - Je te défends de dire ma Rocamire !
MONSIEUR. - Alors, avec sa Rocamire !
MADAME, avec mépris. - Oh ! la sienne... et à beaucoup d'autres.
MONSIEUR. - Bref, il peut, avec la Rocamire, aller crier sur les toits : «Je donne cinq mille francs à ma maîtresse, moi !» Cela vous pose un homme sur le marché.


trouve dans Huysmans, Un dilemmep. 30  http://jydupuis.apinc.org/vents/huysmans-3.pdf

".. elle est singulierement rustique, la brave fille. /.../ Mal mise, sans aucun chic, la poupée à Jeanneton, pensait-il."
=