référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2005-04/msg00007.html
     Chronologie       
     Conversation       

Parution: Boulevard du crime, le temps des spectacles oculaires naugrette&maurice



Title: Parution: Boulevard du crime, le temps des spectacles oculaires
Parution

Orages
Littérature et culture 1760-1830

N°4 : Boulevard du Crime :
le temps des spectacles oculaires

préparé par Olivier Bara


" Le temps des spectacles purement oculaires est arrivé " prophétisait Théophile Gautier en 1841. Ce nouveau numéro d¹Orages remonte à la source de ces " pièces à grand spectacle " où les mots sont combattus par les gestes et la musique, où le verbe se soumet à la puissance inouïe des décorations et des machineries. Sur le boulevard du Temple rebaptisé Boulevard du Crime se déploient, à la faveur de la liberté des théâtres octroyée en 1791, ces nouvelles formes dramatiques. Pantomimes, mélodrames, féeries ou pièces équestres sollicitent les sens, fascinent les regards, plongent les spectateurs dans le ravissement. Ce théâtre du geste et de l¹image rivalise avec le théâtre littéraire au point de mettre en péril les hiérarchies esthétiques. Il impose de nouveaux modes d¹écriture dramatique. Il promeut la mise en scène au rang de nouvel art ou de dixième muse. Réalité esthétique mais aussi sociale, ce haut lieu du " théâtre à quatre sous " relève de la catégorie du populaire souvent confondu avec l¹enfance de l¹art. Le Boulevard du Crime a ainsi nourri bien des mythes, des éloges romantiques du mime Deburau aux Enfants du paradis de Prévert et Carné.     
Grâce aux contributions de Juliette Goudot, Roxane Martin, Florence Naugrette, Jean-Marie Thomasseau, Jean-Claude Yon, on suivra l¹éclosion de ces nouveaux lieux du spectacle parisien et de leurs esthétiques spectaculaires entre la décennie révolutionnaire et la Restauration. Deux documents rares et un inédit, présentés par François Lévy, Emilio Sala et Jean-Marie Thomasseau, rappelleront aussi ce que le drame romantique doit au mélodrame.         

Sommaire

Olivier Bara : Avant-propos
Juliette Goudot : Naissance, vie et mort du Boulevard du Crime
Jean-Marie Thomasseau : L¹écriture du spectaculaire, ou la grammaire didascalique des mélodrames de Pixerécourt
Roxane Martin : La féerie " mise en scène " sous le Consulat, ou les premiers pas de Sénéis
Jean-Claude Yon : Le Cirque-Olympique sous la Restauration : un théâtre à grand spectacle
Florence Naugrette : Les premiers souvenirs de théâtre des Romantiques

Textes et documents :
Une " pantomime dialoguée " inédite de Pixerécourt : Le Moine, d¹après Lewis (texte présenté par François Lévy)
Traité du mélodrame, ou une plaisanterie ingénieuse (texte présenté par Jean-Marie Thomasseau)
Drame, mélodrame et musique : la partition d¹Alexandre Piccini pour la Marie Tudor de Victor Hugo (partition présentée et analysée par Emilio Sala)
   
(Re)lectures :
Pour fêter un bicentenaire : le Noël et Delaplace (1804), premier grand manuel anthologique de littérature française (relecture par Jean-Noël Pascal)

Pour commander

Association APOCOPE, revue Orages, 79 rue du Général Leclerc, 93220 Gagny
e-mail : opera.r@wanadoo.fr
Le prix du numéro est de 31 euros (16 euros pour les étudiants, avec photocopie d¹un justificatif)
Les chèques seront libellés à l¹ordre d¹APOCOPE.