référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2005-09/msg00008.html
     Chronologie       
     Conversation       

RE: Hypothèse pour les Yvette dans la littérature québécoise et française Serge Ouaknine



Hypothèse pour Yvette

Bonjour  Caroline,

Les Yvette au Québec sont symptomatiques d’une génération et d’un « anonymat »
de la femme en qui le mouvement des Yvette, plus tard s'est identifié et
revendiqué. Yvette signifie la femme catholique francophone blanche soumise à
son époux, son foyer, son église.  Sa fonction est « génitrice » ( au regard de
cette époque là).
Aussi il n'est pas étonnant qu’elle ne soit qu’un prénom et non une personne.
Puisqu'elle est une fonction et non un être individué.

Yvette incarnait au Québec la morale familiale et un sentiment d’appartenance
implicite.  L’implicite, par excellence, ne se nomme pas.  Cette Yvette là
précède l’émancipation des femmes, après la dite Révolution tranquille.
Phénomène d’émancipation qui prit une toute autre tournure en France où la
femme ( malgré un machisme ambiant et des règles de séduction tout aussi
implicite)  avait un contour sociale plus défini. Dieu sait si, depuis, les
femmes québécoises se sont émancipées...

La littérature est un baromètre fidèle d’un état de fait. On ne peut pas lui
faire accoucher ce qu’on veut, même en accumulant les Yvette...

Cordialement, 
Serge Ouaknine

Date:	Tue, 13 Sep 2005 17:25:04 +0200 (CEST)
De:	 "Caroline Rivard" <caroriv_99@yahoo.com>  Ajouter au carnet d'adresses
Objet:	Personnage Yvette dans la littérature québécoise et françai
À:	"Liste de discussion en francais sur le theatre" <queatre@uqam.ca>


Bonjour,
 
Ce message touche à la fois la France, le Québec français et le Québec anglais.
 Je fais actuellement une recherche (mon sujet de mémoire) sur le personnage
Yvette dans la littérature québécoise et française.  Je suis à la recherche de
tout personnage portant ce prénom. Jusqu'à maintenant, je détiens quelques
titres d'ouvrages qui me permettent de faire l'analyse et de voir à l'évolution
de ce personnage au cours des décennies, il s'agit : dans la littérature
française : Yvette de Guy de Maupassant et Yvette d'Elsa Triolet; dans la
littérature québécoise : The Apprenticeship of Duddy Kravitz de Mordecai
Richler, Les Belles-Soeurs de Michel Tremblay et Bonheur d'occasion de
Gabrielle Roy. Ce qui me pose problème dans mes démarches c'est de voir à quel
point la Yvette de France est un personnage principal (et qui fait souvent
partie même du titre de l'ouvrage) tandis que la Yvette québécoise est toujours
identifiée comme un personne secondaire.  Il m'est donc difficile de trouver la
présence de cette Yvette québécoise qui semble se cacher indéfiniment dans les
livres.
 
Si vous avez apperçu lors d'une de vos lectures des personnages portant le
prénom Yvette (tout particulièrement dans la littérature québécoise de langue
française et/ou anglaise), il serait très utile de m'en communiquer
l'information. 
 
Je vous remercie à l'avance,
Pour me contacter, voici mon e-mail : caroriv_99@yahoo.com
 
Caroline


Serge Ouaknine

École Supérieure de Théâtre - UQÀM - 
Montréal (Québec) Canada

Atelier du Scribe - Montpellier - France


	

	
		
___________________________________________________________________________ 
Appel audio GRATUIT partout dans le monde avec le nouveau Yahoo! Messenger 
Téléchargez cette version sur http://fr.messenger.yahoo.com

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--