référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2006-09/msg00007.html
     Chronologie       
     Conversation       

La mise en scene du crime Bernard da Sousa



Bonjour,
On comprendra que l'assassinat de la jeune Anastasia De Sousa, abattue hier
dans son collège par un tireur fou, m'ait particulièrement touché, même s'il
n'y a aucun lien de parenté.
Mais au-delà d'une profonde tristesse partagée, je suis très frappé par
cette mise en scène du crime dont nous découvrons  maintenant les traces:
blog annonciateur, costume et coiffure gothiques, photos du protagoniste
disponibles sur le Web, suicide annoncé: que penser de telles "performances"
morbides? En quoi certaines scènes de nos télés, cinémas, jeux vidéos, sites
Internet ou théâtres peuvent-elles contribuer à faire sauter les plombs d'un
spectateur?
Il y a toujours eu des morts sur scène. Les pièces représentant Oreste,
Brutus ou Macbeth ne sont-elles pas tout le contraire du modèle
d'assassinat? Est-ce la complaisance mélodramatique sur le mode de mise à
mort, l'exploitation du spectaculaire qui catalyse à l'envers, qui obtient
le contraire de la catharsis? Est-ce Brecht qui avait raison? Artaud
serait-il en train de nous trahir?
Sincèrement, Bernard da Sousa. 

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--