référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2006-11/msg00004.html
     Chronologie       
     Conversation       

=?UTF-8?Q?Re:_Re:_fin_de_pi=C3=A8ce?= Costas Ferris



Cher William,

1. Pendant l' antiquite (Greque au moins) l' auteur etait en meme temps 
compositeure de la musique de scene, metteur en scene ET acteur. La parabase 
etait "recitee" par l' auteur meme (Aristophane). Il est vrai que dans la 
tragedie, le role de la "parabase" est pris par le choeur, specifiquement 
dans l' Exode, ou la "morale de l' histoire" concerne le denouement 
("lyssis") et le renversement ("anatropi") (cf Euripide).
2. Il me semble que meme dans la Comedia del Arte, c' etait l' auteur meme 
qui s' adressait au public (Carlo Gozzi).

L' essentiel est que la "presentation" theatrale (spectaculaire), est 
opposee et parfois complementaire de la "participation" ("s' adresser au 
public"). Aussi, que dans le theatre contemporain, cette "participation" 
peut prendre aussei d' autres formes, outre le texte-diallogue.

A l' occasion, j' envoi (de nouveau) un texte qui s' est perdu aparemment 
aux daidales de l' internet:

__________________________________________________________________________________

La question posee par Bernard da Sousa est cruciale.

De mon cote, je pourrais employer le terme "pre-theatre" a la place du 
"metatheatre".
Car, a l' origine, Thespis etc., ce qui a precede le theatre (structure, 
ecrit, repete et monte) c' est les improvisations en participation avec les 
spectateurs, qui n' etaient pas encore des spectateurs (sulement). C' est ce 
qu' on retrouve aujourd'hui aux evenements (dromena) des fetes foraines en 
Grece, et plusieurs autres pays. Les "Omilies" de Zante, ou meme les 
"Maides" de Makrynitsa. Je pourrais encore citer le "Zikr" en Egypte (avec 
un cote religieux), ou les "Cantastorie" de Sicile.

Du moment ou ces evenements donnaient la vie au theatre structure, la 
"participation" fut transformee en "spectacle", et en meme temps fut 
remplacee par le procede de l' "identification". Or, la memoire de l' 
improvisation en participation, introduite dans les parabases ou les "fin de 
piece" etc., dans le nouveau contexte du theatre structure en spectacle, 
introduit... le contraire de la "participation", et la rupture de l' 
"identification". Cela dit, cette rupture, si elle est bien organisee, 
provoque un "transport des sentiments" en alternant le spectacle et la 
participation. C' est le phenomene ou le theatre introduit sur scene ses 
sources.

Dans le theatre moderne souvent experimental, on retrouve co comflit 
"spectacle" vs "participation" pas seulement en texte-dialogue, mais aussi 
et surtout en action scenique (Living Theatre -"Paradise Now", "Prometheus" 
etc.), La Mamma, Grotowsky, Ronconi a ses debuts ("Orlando furioso") etc.

Costas Ferris

PS (prive): J' ai perdu touts mes accents, aigus, graves et... circonflexes!

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________


Nous recommandons de ne pas diffuser de  courriels traînant toute
une série de messages antérieurs. Pour connaître les interventions
précédentes, voir: <http://www.er.uqam.ca/listes/arc/queatre/>.

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--