référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2007-11/msg00013.html
     Chronologie       
     Conversation       

Appel à communications: Avatars du « Théâtral » en France sous l¹Ancien Régime Laura Naudeix



Title: Appel à communications: Avatars du « Théâtral » en France sous l’Ancien Régime  
Appel à  communications

Avatars du « Théâtral » en France sous l’Ancien Régime

Oxford, Royaume-Uni
Maison Française

26 et 27 Juin 2008


Comment pourrait être défini le « Théâtral » hors de la scène sous l’Ancien Régime ? Si l’on se penche sur les significations modernes du mot « Théâtral », trois sens prédominent : ce qui est relatif au théâtre ; ce qui recherche l’effet ; ce qui est exagéré, artificiel, voire enflé.  Ces trois différents sens reflètent la manière dont ont évolué la théâtralité et la perception de ce qui est théâtral (ou non), au cours des siècles.
 
Le but de cette conférence est d’explorer le « Théâtral » en tant que concept interdisciplinaire afin de déterminer non seulement sa présence et ses formes dans la société, spécialement l’aristocratie, mais aussi son influence sur les attitudes et rituels sociaux à une période charnière (c’est-à-dire l’Ancien Régime) – période durant laquelle le « Théâtral » a été pensé par les doctes, puis par les philosophes.
 
Comment la société se met-elle en scène et se donne-t-elle en spectacle hors de l’enceinte du Théâtre (cf. Ervin Goffman, The Presentation of the Self in Everyday Life) ? Comment peut-on reconstituer la manière dont elle se « compose », se raconte, se donne à voir ou à comprendre (cf. par exemple A. Darnton, Le Grand massacre des chats : attitudes et croyances dans l'ancienne France)?  
 
Le « Théâtral » sera donc appréhendé à partir de ses avatars, de ses formes périphériques, insolites, voire abâtardies, hors de la Scène. Il s’agira d’étudier, non pas la théâtralité de la scène (le jeu du comédien), mais au contraire les formes du « Théâtral » selon les contextes et les lieux dans lesquels il se manifeste de manière ostensible, comme par exemple à la Cour, dans les salons, au cours de festivités royales (cf. J.-M. Apostolidès, Le Roi-machine). D’autres espaces comme la rue, les parcs royaux, les lieux publics, voire l’Église, développent une forme de théâtralité : ainsi des cérémonies royales, des parades, des processions religieuses, des spectacles de cour, des spectacles de rue (bonimenteurs, charlatans, …). Qui peuvent aussi être objets d’étude.
 
Les propositions de communication devront aborder les spécificités du « Théâtral » dans la vie civile, dans la vie « ordinaire », et plus particulièrement le phénomène de la sociabilité à travers l’idée du « déguisé », de « l’emphase » ou de « l’affectation ». Seront bienvenues les propositions offrant la possibilité d’aborder le concept du « Théâtral » à partir de différentes perspectives : point de vue littéraire, historique, sociologique, et surtout philosophique. Les « espaces » de réflexion pourraient être:
La Cour, les salons et l’honnête homme, les espaces privés, les parcs ;
Les coulisses, les chauffoirs et la salle ;
La rue, la ville et ses espaces publics.
Ne seront pas exclues les propositions de communication ayant trait aux arts visuels, ou même les études comparées entre la France et un autre pays par exemple.
 
Les communications pourront être en anglais ou en français et ne devront pas excéder 20 mn.
Les propositions de communication sont à envoyer par e-mail (300 mots maximum) à Mark Bannister (mhbannister@brookes.ac.uk) et Sabine Chaouche (s.chaouche@brookes.ac.uk). Date limite : 18 janvier 2008.
 
Comité scientifique: Mark Bannister, Sabine Chaouche, Alexis Tadié, Alain Viala, Valérie Worth-Stylianiou.
 
 
Call for papers

Avatars of the “Theatrical”_ in France
in the early modern period

Oxford, United Kingdom
Maison Française

26-27 June 2008

What meanings can we attach to the term 'theatrical' in an off-stage context in the early modern period? Beyond its primary meaning of 'relating to the theatre', 'theatrical' tends nowadays to be understood as 'striving for dramatic effect', 'artificial' or 'affected', meanings which have evolved progressively over the last few centuries.
 
The aims of this conference are to explore the theatrical as an interdisciplinary concept, to trace its presence in society, to identify the forms it took and its influence on social manners and social rituals in a key period when first the doctes and then the philosophes turned their attention to it. How did society, and especially the aristocracy, become a spectacle in its own right both inside and outside the theatre (cf. Ervin Goffman, The Presentation of the Self in Everyday Life)? In what ways did society present or recount itself (cf. for instance A. Darnton, The Great Cat Massacre)?  
 
Rather than on the theatricality of the theatre itself (acting by actors), the focus will be on the ways in which the theatrical manifested itself in relation to contexts and spaces such as the Court, the salons or public and quasi-public royal festivities (cf. Apostolidès, Le Roi machine). Spaces such as streets, public areas, royal parks, even the Church, allow an analysis of the kinds of theatricality that developed within them royal ceremonies, religious processions, parades, street entertainments, charlatans.
 
Proposals are invited for papers exploring the theatrical from various viewpoints (literary, historical, sociological and philosophical), examining the specificities of the theatrical in civic life and considering the manifestations of sociability in relation to concepts such as 'disguise', 'exaggeration' and 'affectation'. Suggested loci include:
          The Court, the salons and the honnête homme, private spaces
          The wings and the auditorium in the theatre
          The street, the city and its public spaces
 
Proposals on the representation of the theatrical in the visual arts will be welcome, as will comparative studies between France and another country.
 
Papers may be in either French or English and should not exceed 20 minutes. Please send proposals by email (no more than 300 words) to both Mark Bannister (mhbannister@brookes.ac.uk) and Sabine Chaouche (s.chaouche@brookes.ac.uk) by 18th January 2008.  

Comité scientifique : Mark Bannister, Sabine Chaouche, Alexis Tadié, Alain Viala, Valerie Worth-Stylianou

Association pour un Centre de Recherche sur les Arts du Spectacle aux XVIIe et XVIIIe siècles
www.spectacles17e18e.org/

Si recevoir des informations par le biais de notre liste de diffusion vous intéresse, vous pouvez soutenir les activités de l'association en adhérant, ou en offrant des adhésions.

Si au contraire, vous voulez voir votre nom retiré de cette liste, répondez au message en précisant l'objet : désinscrire.